Gotham Knights pourrait connaître le même succès que la série Batman: Arkham [Premières impressions] | Pèse sur start
/critiques

Gotham Knights pourrait connaître le même succès que la série Batman: Arkham [Premières impressions]

Image principale de l'article Premières impressions du jeu de WB Games Montréal
WB Games Montréal

À quelques semaines de la sortie de Gotham Knights, Pèse sur Start a été invité aux studios de WB Games Montréal afin de tester le nouveau jeu et s'entretenir avec l’équipe responsable de cette nouvelle aventure à Gotham. 

• À lire aussi: Gotham Knights: quatre murales géantes à Montréal pour célébrer la sortie du jeu [PHOTOS]

• À lire aussi: Gotham Knights: Warner Bros. devance la sortie de son jeu [VIDÉO]

Un jeu de superhéros représente souvent un défi pour les développeurs. Ayant une base de fidèles connaisseurs, ces jeux sont toujours scrutés à la loupe afin de déceler la moindre petite erreur. Toutefois, WB Games Montréal connaît bien la game, si vous excusez mon anglais. Après avoir conçu Batman Arkham Origins en 2013, le studio montréalais n’a pas eu peur de relever un défi de taille comme Gotham Knights. Si vous doutez encore du jeu, vous serez franchement surpris par ce qui vous attend!

Gotham post-Batman

Batman est mort et nos quatre justiciers se retrouvent sans mentor. L’histoire de Gotham Knights nous amène dans une ville où le héros qui la protégeait n’est plus. Gotham est alors tiraillée de tout bord pour son contrôle: les policiers veulent reprendre leur juste rôle, mais les gangs de criminels veulent également s’en emparer. 

Et au milieu, on retrouve nos quatre prodiges - Nightwing, Batgirl, Red Hood et Robin – endeuillés et avec la lourde responsabilité sur leurs jeunes épaules de protéger la ville. «Pour nous, on a senti que c’était la recette parfaite pour une nouvelle expérience de Gotham», nous a expliqué Patrick Redding, directeur créatif chez WB Games Montréal, lors de ma visite des studios. «Ça met de l’emphase sur la croissance personnelle et les menaces émergentes [...] Ainsi, le joueur est laissé à lui-même pour accomplir le travail.»

Capture d'écran WB Games Montréal

Évidemment, pour créer une histoire qui s’adapte bien de façon interactive, il était nécessaire d’effectuer quelques changements. Bien que l’équipe se soit engagée à honorer l’œuvre de la Cour des hiboux (Court of Owls) de Scott Snyder et Greg Capullo, elle devait pousser le concept plus loin que la simple adaptation. «C’est sûr que c’est une adaptation dans le sens que c’est des personnages différents qui vont vivre une expérience différente, mais on est resté extrêmement fidèle à la Cour des hiboux et à l’atmosphère de Gotham», m’explique Ann Lemay, directrice narrative sur Gotham Knights, en entrevue. «On veut vraiment que les fans de la Cour des Hiboux reconnaissent ce concept-là dans le jeu. [...] Il va également y avoir de belles surprises aussi, tout le long de l’histoire», ajoute-t-elle avec le sourire.

Le chaos signé Harley Quinn

Lors de mon essai, je suis plongée dans l’arc d’histoire de Harley Quinn. Comme le Joker n’est plus là, Batman a demandé de l’aide à Harley pour bâtir des profils criminels, puisqu'elle est psychiatre et experte dans le domaine. La mort de Bruce Wayne est encore récente, et les criminels de la ville ne savent pas que l’homme chauve-souris n’est plus. Toutefois, il semblerait qu’une rumeur se soit rendue aux oreilles de Harley, et bien évidemment, ça fait paniquer nos quatre héros.

Capture d'écran WB Games Montréal

De ce fait, la jeune criminelle nous en fait voir de toutes les couleurs et nous fait sauter dans tous les cerceaux pour mettre la main sur le mandat que Bruce lui a laissé avant sa mort. 

On fait face ici à une nouvelle Harley. Elle n’est plus la sidekick d’un illustre vilain; il est donc évident qu’elle veuille se prouver. «C’était très important pour nous de ne pas refaire une histoire de Harley qui a déjà été faite», explique Ann. Ils ont donc totalement exploité cette soif de devenir l’attraction principale et elle ne fait pas les choses à moitié. Pour cette portion de l’histoire, le chaos est roi et c’était la mise en scène parfaite pour voir les héros à l'œuvre. 

Capture d'écran WB Games Montréal

Des combats dynamiques

Les bagarres sont évidemment un élément central du jeu. Malgré une histoire solide, des graphismes à couper le souffle, si le contrôle d’un personnage est pourri, le jeu ne survivra pas. WB Games Montréal s’est donc consacré à offrir une expérience amusante, fluide et variée aux joueurs, peu importe le style de combat qu’il préfère. 

C’est intéressant de voir comment chaque personnage offre quelque chose qui plaira à tous, peu importe le style préféré de chacun. Il était important pour l'équipe de développement que la personnalité des héros se reflète dans leur style de combat. 

Capture d'écran WB Games Montréal

De plus, si un joueur décide de changer de personnage après plusieurs missions, ce ne sera pas difficile d'apprivoiser son fonctionnement. «Il n’y a pas de pénalité [en changeant], comme ils montent tous de niveaux en même temps. [...] Ça permet aux gens de choisir au départ un personnage et de jouer avec lui tout le long, mais aussi de revenir à la base et de changer! Ça donne une grosse liberté au joueur de jouer comme il le veut», explique Geoff Ellenor, directeur du jeu, en entrevue.

Comme chacun maîtrise une forme de combat différente, l’expérience devient alors dynamique et variée, ce qui fait la force de Gotham Knights.

Le coop amusant

Gotham Knights est principalement un jeu solo, mais il offre également l'option de jouer en coop en ligne. Dans le cadre du test, WB Games Montréal m'a jumelée avec un membre de l'équipe de développement afin de tester une mission en coop.

Je n'ai pas pu tester le mode coopératif en ville, mais je l'ai testé dans un donjon et il fonctionne à merveille. Les combats sont comme des chorégraphies: chacun fait ses choses de son côté, on se rejoint au milieu pour créer une finale en duo et voilà!

J’aime choisir la méthode brute et foncée dans les tas d’ennemis qui se présentent devant moi. Même si ma collègue de jeu et moi avions plusieurs criminels sur nous, les combats sont restés très fluides et je n’ai noté aucun ralentissement. 

Capture d'écran WB Games Montréal

Avec la pandémie des dernières années, beaucoup de joueurs ont renoué avec les jeux en coop et en redemandent. C’est ce qui pourrait faire le succès de Gotham Knights. Autant on peut savourer le jeu seul, autant on peut faire appel à un ami et combattre le crime ensemble. 

Un jeu à surveiller?

Gotham Knights est un jeu qui pourrait plaire à une vaste gamme de joueurs. WB Games Montréal promet une histoire originale avec des personnages authentiques qui vivent des émotions réelles. Bien que ce soit des héros, il était important pour l’équipe de montrer la vulnérabilité de l’humain qui se cache derrière le masque. On peut donc s’attendre à une histoire sombre sur plusieurs niveaux dans laquelle on risque de s’y perdre pendant de longues heures, seul ou avec un ami. 

Gotham Knights a le potentiel de connaître le même succès que la série Batman: Arkham et pourrait attirer un nouveau type de joueurs avec son histoire touchante et le dynamisme du gameplay

C’est ce qu’on verra lors de sa sortie le 21 octobre 2022 sur Xbox Series X/S, PlayStation 5 et PC.

Bande-annonce de Gotham Knights


AUSSI SUR PÈSE SUR START

s

s

s