Essai de la Pixel Watch : l’allure avant tout | Pèse sur start
/critiques

Essai de la Pixel Watch : l’allure avant tout

Après des années d’attente, voici enfin la première montre intelligente de Google.

La montre intelligente Pixel Watch arrive au Canada cette semaine, pour 449$.
Photo : Maxime Johnson

La montre intelligente Pixel Watch arrive au Canada cette semaine, pour 449$.

Plus de huit ans après la création de son premier système d’exploitation pour montres connectées, Google lance aujourd’hui sa première pièce d’horlogerie (si on peut appeler ça comme ça) : la Pixel Watch. Une montre élégante à souhait, mais dont certaines caractéristiques devront être bonifiées lors des prochaines générations.

Un design joli, avec des bracelets variés

De toutes les montres intelligentes sur le marché, la Pixel Watch est celle dont le design me convient le plus. C’est, à mon avis, la plus jolie, tous systèmes d’exploitation et tous fabricants confondus. Même sur mon poignet poilu.

Il faut dire que, comme beaucoup d’autres, j’ai tendance à préférer les montres rondes à mon poignet, plutôt que les carrées ou rectangulaires. La Pixel Watch n’est pas la première à adopter cette forme, mais son verre recourbé est élégant, tout comme son boitier en acier et sa couronne numérique.

Les bracelets lancés par Google pour accompagner sa première montre touchent aussi la cible. 

Je ne suis pas le plus grand amateur des bracelets de silicone qui sont offerts avec la montre, mais les autres bracelets lancés par l’entreprise ont beaucoup de classe, et sont assez variés pour répondre à tous les goûts (personnellement, j’irais pour ceux en cuir, qui font ressortir l’allure de la montre). 

s

Le mécanisme propriétaire est difficile à utiliser au début, mais on s’y habitue rapidement. Vidéo : Maxime Johnson.

À 109$ pour les bracelets en cuir, ceux-ci sont aussi offerts à un prix quand même raisonnable, du moins comparé aux bracelets équivalents pour l’Apple Watch. Évidemment, du côté d’Apple, il est toutefois possible d’acheter des bracelets tiers pour encore moins, ce qui n’est pas encore le cas pour la montre de Google. 

D’ailleurs, il est bon de noter que la Pixel Watch est dotée d’un mécanisme propriétaire pour l’attache de ses bracelets. Contrairement à la Samsung Galaxy Watch 5, vous ne pourrez donc pas simplement acheter des bracelets 20mm existants. Le concept risque d’en décevoir certains, mais Apple a prouvé que la moyenne des consommateurs ne s‘en font pas trop avec la chose. 

Des caractéristiques souvent bonnes, mais qui pourraient parfois être mieux

Image 2. Ecran.jpg Le cadre autour de l’écran de la Pixel Watch est très gros.

Photo : Maxime Johnson.

Image 2. Ecran.jpg Le cadre autour de l’écran de la Pixel Watch est très gros.

Quelques caractéristiques de la montre déçoivent toutefois un peu. C’est notamment le cas de son autonomie. Selon Google, celle-ci devrait atteindre 24 heures. En pratique, j’ai plutôt obtenu environ 28 heures avec l’écran toujours allumé. 

C’est plus que l’autonomie annoncée de l’Apple Watch (18 heures officiellement, quoique celle-ci est généralement plus longue), mais c’est quand même beaucoup moins que l’autonomie de certains autres modèles, comme les montres de Samsung et de Huawei (qui peut tenir plusieurs jours sur une charge). 

Au moins, la recharge est rapide. À moins que vous « snooziez » jusqu’à la dernière minute et que vous mangiez vos Pop Tarts dans le métro, placer la montre sur son chargeur sans fil entre le réveil et le départ pour le travail devrait être amplement suffisant pour la charger à 100%. Une autonomie plus longue ne serait toutefois pas de refus. 

Deux autres petits défauts : le processeur vieillissant de la montre (il a quatre ans) m’inquiète un peu à long terme. Pendant combien de temps sera-t-il assez puissant pour accommoder les futures mises à jour logicielles? Difficile à dire. Ce n’est peut-être pas non plus un vrai problème. Mais considérant le prix de la montre, avoir droit aux toutes dernières technologies aurait été apprécié. 

Malheureusement, l’écran est aussi assez petit. Celui-ci est en effet bordé par un énorme contour noir, qui réduit grandement la quantité d’informations qui peut y être affichée. 

Tout n’est pas noir, cela dit. Les différents capteurs pour les mouvements et la santé sont quant à eux d’une excellente qualité. Tout cet aspect de la montre est d’ailleurs géré par Fitbit (une division de Google). Même si la Pixel Watch est la première montre de Google, tout, des entraînements à la gestion du stress en passant par le suivi du sommeil, est à la fine pointe. 

Par rapport aux autres montres sur le marché, seul un capteur de température (présent dans la nouvelle Apple Watch Series 8) manque à l’appel. 

Wear OS tire bien son épingle du jeu

s

L’interface de la Pixel Watch. Vidéo : Maxime Johnson.

Je n’avais pas essayé le système d’exploitation Wear OS de Google depuis quelques générations, et j’ai été plutôt impressionné par ce dernier avec la Pixel Watch. 

Tout d’abord, à peu près tout peut être accédé directement avec la couronne numérique. À partir du cadran d’accueil, on tourne vers le haut pour consulter ses notifications, et vers le bas pour accéder aux raccourcis de ses paramètres (ils sont nombreux). On peut aussi appuyer sur la couronne pour accéder à la liste d’applications (et appuyer de nouveau pour revenir au cadran d’accueil). 

Tout est super intuitif. En glissant vers la gauche ou vers la droite, on a aussi accès à différentes tuiles qui affichent des informations comme ses pas, sa fréquence cardiaque pendant la journée ou la météo (tout ceci est personnalisable dans l’application Watch sur son téléphone). 

En quelques minutes, j’avais déjà l’impression d’être un super utilisateur et de tout connaître de la montre. Il y a quelqu’un dans l’équipe de l’expérience utilisateur (UX) qui a bien fait son boulot chez Google. 

Petit détail par contre, il y a aussi un bouton un peu caché sur la montre, juste en haut de la couronne. Celui-ci permet d’accéder à ses applications récentes. J’aurais vraiment préféré qu’il soit personnalisable, pour lancer un entraînement ou accéder à la météo en un clic, par exemple. 

En résumé

Quelques configurations de Pixel Watch.

Photo : Maxime Johnson.

Quelques configurations de Pixel Watch.

Dans l’ensemble, la Pixel Watch est une bonne montre de première génération, qui tente de reproduire les succès de l’Apple Watch dans l’écosystème Android (elle est d’ailleurs compatible avec tous les téléphones Android, mais pas avec les iPhone). 

Si on analyse son prix et ses caractéristiques, force est toutefois de constater qu’elle perd souvent au jeu des comparaisons par rapport aux autres montres sur le marché pour Android. Oui, à 449$ pour le modèle Wi-Fi, elle est moins cher que l’Apple Watch (et encore plus si on compare avec le modèle en acier), mais elle est 100$ de plus que la montre équivalente de Samsung, par exemple. 

C’est toutefois la montre intelligente la plus élégante sur le marché, et c’est celle que j’ai le plus envie de porter à mon bras en ce moment. 

On aime

  • Un joli design circulaire, avec des matériaux de qualité.
  • Wear OS est intuitif.
  • Un bon choix de bracelets. 
  • Plusieurs fonctionnalités reliées à la santé.

On aime moins

  • Un processeur vieillissant.
  • Le cadre autour de l’écran est trop gros.
  • L’autonomie annoncée de 24 heures est courte.