Ceci n’est pas une auto. C’est une salle de concert | Pèse sur start
/critiques

Ceci n’est pas une auto. C’est une salle de concert

Mercedes-Benz est le premier fabricant automobile à intégrer le format audio Dolby Atmos à ses véhicules, notamment au nouveau EQE SUV.
Photo : Maxime Johnson

Mercedes-Benz est le premier fabricant automobile à intégrer le format audio Dolby Atmos à ses véhicules, notamment au nouveau EQE SUV.

L’ajout de la technologie Dolby Atmos aux nouveaux véhicules Mercedes-Benz nous donne l’impression d’être entourés de musique. Une expérience d’écoute exceptionnelle, pour laquelle il faut toutefois délier les cordons de sa bourse, mois après mois.

Les 31 haut-parleurs de la Mercedes-Maybach S-Class sont placés un peu partout dans l’habitacle : dans les portières, sous le pare-brise et même au plafond. Au milieu de la pièce qui joue à l’instant, BOOM de Tiësto & Sevenn, les instruments de musique électronique semblent tourner tout autour de ma tête. L’effet est saisissant. Dans une autre auto, ou avec une simple chaine stéréo, tout ce mouvement aurait été perdu. 

« L’arrivée de Dolby Atmos est le plus grand changement en musique depuis le passage de la mono à la stéréo », explique l’ingénieur de mixage Derek Ali, connu notamment pour ses collaborations avec Kendrick Lamar, Cardi B et Childish Gambino.

Atmos est un format audio développé par Dolby pour les cinémas, puis qui a été adapté pour la musique. Alors que la stéréophonie sépare une pièce musicale en deux canaux, gauche et droite, Atmos permet de placer plus d’une centaine de sons dans l’espace autour de la personne qui écoute et de les faire bouger, que ce soit pour donner l’impression qu’un avion nous survole dans le film Top Gun : Maverick, ou que la pluie tombe autour de nous au début de Riders on the Storm de The Doors. 

« Mais le mouvement et l’effet 3D n’est pas son seul intérêt. Ça ouvre aussi le son, et tout devient plus clair », note Frank Schweickhart, responsable notamment de la recherche et du développement pour le son et l’isolation sonore chez Mercedes-Benz. Autrement dit, chaque instrument devient plus détaillé et facile à entendre, comme si on était dans le studio avec les musiciens. 

Dans la dernière année, ce nouveau format audio s’est répandu comme une trainée de poudre dans l’industrie du disque, tant chez les artistes sortant de nouveaux albums que chez les maisons de production rééditant leur catalogue (une version Atmos de Revolver des Beatles sera d’ailleurs lancée plus tard cette semaine). 

La voiture, lieu parfait pour l’écoute en Atmos

L’ingénieur de mixage Derek Ali, au studio d’enregistrement Guillaume Tell à Paris.

Photo : Mercedes-Benz.

L’ingénieur de mixage Derek Ali, au studio d’enregistrement Guillaume Tell à Paris.

 

Il n’est pas nécessaire d’avoir 31 haut-parleurs comme dans la S-Class pour profiter de Dolby Atmos. « Dans cette pièce, il y en a onze : trois à l’avant de la pièce, deux sur les côtés, deux en arrière et quatre au plafond », observe Derek Ali, rencontré à l’invitation de Mercedes-Benz au studio d’enregistrement Guillaume Tell à Paris. 

De systèmes audios similaires existent pour la maison, avec encore moins de haut-parleurs, mais la plupart du temps, c’est plutôt avec un casque d’écoute que le commun des mortels peut profiter de ce format audio.

Avec un service de diffusion compatible, comme Apple Music, des algorithmes traitent alors le son pour donner une impression de 3D, même avec seulement deux écouteurs dans nos oreilles. On entend la provenance de la musique, et la qualité sonore est rehaussée, mais l’effet n’est jamais aussi réussi que dans un endroit avec de véritables haut-parleurs tout autour de nous, comme au cinéma ou dans un studio d’enregistrement. 

Désormais, il faudra ajouter la voiture à cette courte liste des meilleurs lieux pour profiter d’Atmos.

« Ce qui est bien, c’est qu’on ne bouge pas dans une auto, alors je sais précisément où sont vos oreilles », explique Florian Richter, ingénieur au département du son et de l’acoustique chez Mercedez-Benz. Peu importe où je m’assois dans le véhicule, j’ai en effet toujours l’impression que les artistes chantent droit devant moi. 

C’est en partie à cause du système audio Burmester haut de gamme, et en partie à cause d’Atmos, mais je ne me souviens d’ailleurs pas d’avoir déjà été aussi enveloppé par de la musique que lors de cet essai, mis à part peut-être dans de grandes salles de concerts. 

Abonnement requis

Pour profiter de Dolby Atmos, les propriétaires de Mercedes-Benz devront écouter leur musique avec Apple Music, à partir du système d’infodivertissement du véhicule.

Photo : Maxime Johnson

Pour profiter de Dolby Atmos, les propriétaires de Mercedes-Benz devront écouter leur musique avec Apple Music, à partir du système d’infodivertissement du véhicule.

En plus de la S-Class, Dolby Atmos sera offert dans toutes les Mercedes-Benz EQE, EQE SUV, EQS et EQS SUV lancées au Canada. « Nous croyons que ça va nous permettre de rejoindre de nouvelles communautés, notamment chez les jeunes », estime avec enthousiasme le chef de la technologie chez Mercedes-Benz Markus Schäfer, lors d’une table ronde avec les médias.

Il y a toutefois un bémol important : Dolby Atmos ne fonctionnera pas avec les téléphones intelligents reliés au véhicule par CarPlay ou Android Auto. Pour en profiter, il faudra plutôt utiliser le logiciel Apple Music intégré au système d’infodivertissement MBUX de Mercedes-Benz. 

Vous aurez donc besoin d’une connexion Internet dans votre véhicule, via le service Mercedes me, pour bénéficier de la meilleure musique possible. Après l’abonnement gratuit d’un an offert à l’achat d’une nouvelle Mercedes-Benz, les haut-parleurs qui vous entourent sonneront toujours bien, mais ils ne joueront pas la musique en Atmos, sauf si vous vous abonnez (le prix du forfait n’a pas encore été annoncé).

Cette nécessité s’inscrit dans une tendance de fond dans l’industrie automobile. À l’instar des entreprises technos qui souhaitent vendre des abonnements avec leurs appareils (on n’a qu’à penser à l’iPhone et au service de stockage en ligne iCloud), les constructeurs automobiles veulent avoir des revenus pendant toute la vie d’un véhicule, et non seulement lors de sa vente. 

Récemment, BMW a par exemple annoncé que dans certains pays (ce n’est pas le cas au Canada), il faudra payer un abonnement mensuel pour profiter de ses sièges chauffants. Chez Tesla, la visualisation de la circulation en temps réel et le mode permettant d’accéder aux caméras de sa voiture à distance sont aussi réservés à ceux qui payent tous les mois. 

Alors que les deux tiers des conducteurs automobiles estiment que la qualité sonore est importante dans un véhicule, selon un sondage réalisé par Mercedes-Benz, l’entreprise croit que ses clients accepteront de s’abonner à Mercedes me pour conserver Atmos, surtout après en avoir profité pendant un an. 

Tant qu’à avancer au ralenti de Montréal à la Rive-Sud pendant les travaux du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, mieux vaut après tout profiter de la meilleure musique possible. 

Sur le même sujet