Cet écran se tord dans tous les sens et est extensible comme un élastique | Pèse sur start
/techno/gadgets

Cet écran se tord dans tous les sens et est extensible comme un élastique

Image principale de l'article Cet écran se tord dans tous les sens
Courtoisie LG

Le fabricant sud-coréen LG vient de dévoiler le tout premier écran flexible et extensible haute résolution au monde. Il offre des caractéristiques d'élasticité uniques, laissant entrevoir de nombreuses applications utiles dans les domaines de la mode ou du divertissement.

Ce premier prototype présenté fait 12 pouces de diagonale et est doté d'une technologie unique lui permettant d'être tendu, tordu et plié à volonté, sans l'endommager et sans provoquer la moindre distorsion au niveau de l'image. Le film qui recouvre cet écran a été élaboré à partir de silicium spécial, d'ordinaire utilisé dans la fabrication des lentilles de contact. De fait, il est relativement élastique et peut être étiré jusqu'à 14 pouces.

Courtoisie LG

Cette démonstration surpasse absolument tout ce qui a été vu jusqu'à présent en matière d'écrans pliables ou enroulables, pour smartphones ou téléviseurs, dont LG est déjà à la pointe. Cet écran se veut aussi très résistant, tant aux sollicitations dont il fait l'objet qu'aux chocs divers. Il peut ainsi supporter des changements de forme répétitifs pour finalement retrouver son aspect initial, sans que le moindre pixel n'en souffre.

En termes d'usages, aucune application précise n'a encore été présentée, mais LG assure que cette technologie peut fonctionner aussi bien sur la peau que sur des vêtements ou un meuble, dans une voiture ou un avion. L'idée est donc de pouvoir s'entourer d'écrans quel qu'en soit le support. A l'avenir, une nouvelle génération de wearables pourrait ainsi voir le jour, greffés directement sur des vêtements ou à poser à même la peau.

A noter que cet écran étirable a été mis au point en collaboration avec le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie. Ce projet est toujours en phase de développement et les premières applications concrètes ne sont pas attendues avant 2024, au mieux.