Elon Musk affirme qu'Apple a menacé de supprimer Twitter de son App Store | Pèse sur start
/techno/affaires

Elon Musk affirme qu'Apple a menacé de supprimer Twitter de son App Store

Image principale de l'article Apple voudrait supprimer Twitter de l’App Store
Photo d'archives, AFP

Elon Musk a-t-il décidé de partir en guerre contre le géant Apple? C’est ce que laissent croire les publications du milliardaire sur son réseau social Twitter, partagées à ses 119 millions d’abonnés, lundi.

C’est aussi ce que le média spécialisé The Verge s’est posé comme question dans un article publié lundi, en début d’après-midi.

Elon Musk a affirmé qu’Apple a menacé de retirer Twitter de son magasin d’applications lundi matin. Les raisons seraient inconnues.

Cette publication de Musk faisait suite à une autre publication qui affirmait qu’Apple aurait cessé quasiment toutes ses activités publicitaires sur la plateforme. 

Il a aussi publié un sondage pour forcer Apple à diffuser toutes les actions de censure qui ont été prises et qui auraient affecté ses clients.

Musk n’en est pas resté là. Il a ensuite critiqué le présumé manque de respect de la liberté d’expression par Apple dans une enfilade de tweets, puis il a critiqué une présumée taxe secrète de 30% sur tout ce que l’on achète sur le magasin d’applications d’Apple, limitant ainsi le potentiel de croissance des applications s’y trouvant.

Enfilade d'Elon Musk contre la taxe du magasin d'applications d'Apple.

Capture d'écran Twitter | @elonmusk

Enfilade d'Elon Musk contre la taxe du magasin d'applications d'Apple.

Tout cela arrive alors qu’un conflit larvé couve entre l’homme et l’entreprise. Il y a quelques jours, le patron de l’App Store d’Apple, Phil Schiller, a ainsi supprimé son compte Twitter.

Enfin, le 15 novembre, en entrevue, le PDG d’Apple Tim Cook a déclaré qu’«ils [Twitter et Musk] disent qu’ils vont continuer à modérer. Je compte sur eux pour continuer à le faire». Musk a cependant procédé à une restauration massive d’un grand nombre de comptes suspendus.

Twitter est depuis longtemps en conflit latent avec Apple concernant la modération, alors que l’application continue de permettre par exemple le contenu pour adultes, contrairement à Tumblr qui a modifié fortement les règles sur ce point au cours des dernières années.