«The Last of Us»: les créateurs expliquent le «baiser infecté» du deuxième épisode | Pèse sur start
/entertainment/tele

«The Last of Us»: les créateurs expliquent le «baiser infecté» du deuxième épisode

Image principale de l'article Les créateurs expliquent le «baiser infecté»
Warner Bros. Television Studios

*Attention, vous entrez dans une zone remplie de spoilers des deux premiers épisodes de la série The Last of Us sur HBO.

Seulement deux épisodes de l’adaptation The Last of Us ont été diffusés et, déjà, on a perdu deux personnages majeurs, Sarah (Nico Parker) et Tess (Anna Torv). Le monde post-apocalyptique imaginé par Naughty Dog est cruel, et la série télé fait bien de nous le rappeler souvent.

Petit récapitulatif des événements à ce jour: on est en 2023, l’humanité n’existe pratiquement plus en raison d’une pandémie d’infection fongique. Joel (Pedro Pascal) et Tess reçoivent comme mission de transporter Ellie (Bella Ramsey) vers une base de Fireflies à l’extérieur de la zone de quarantaine, à Boston.

Dans le deuxième épisode, on voit notre premier vrai clicker (personne très infectée) qui menace le trio dans le musée. Comme dans le jeu! Mais, ça ne va pas super bien se passer, et Tess sera mordue.

C’est lorsque le trio est rendu au Massachusetts State House de Boston que Tess va avouer sa morsure. Elle réussit ensuite à convaincre Joel de poursuivre sa mission sans elle, avec Ellie, afin de trouver des Fireflies pour, peut-être, créer un vaccin contre l’infection fongique.

Dans le jeu, c’est durant cette scène que les militaires de FEDRA envahissent l’immeuble et que Tess reste derrière pour les éliminer afin que Joel et Ellie puissent s’enfuir. Dans la série télé, c’est plutôt une horde d’infectés qui entre dans l’immeuble que Tess compte faire exploser. 

C’est à ce moment où l’on voit une scène qui a fait beaucoup jaser: un infecté approche calmement Tess et échange avec elle un baiser infecté afin que les vrilles des champignons cordyceps évolués puissent passer en elle. Un gros french.

Les créateurs de la série Neil Druckmann et Craig Mazin ont expliqué le choix d’utiliser les vrilles de champignons pour la série, car celles-ci ne sont pas dans le jeu. «Ces choses [les infectés] ne doivent pas nécessairement devenir violentes à moins que vous ne les empêchiez de propager l’infection davantage», explique Druckmann en entrevue avec EW. «Cela se réalise de cette manière belle, mais horrible, avec [le personnage d’] Anna».

Le deuxième épisode explique que c’est grâce aux vrilles que le cordyceps profite de sa conscience collective. Un humain pourrait trébucher sur une vrille et réveiller, à 1 kilomètre de là, une horde de personnes infectées qui sauront exactement où trouver le trouver.

Selon Druckmann, les vrilles sont aussi une manière de différencier les personnes infectées des zombies. Dans l’univers de Last of Us, les personnes infectées sont vivantes et pas «surnaturelles». Elles sont malades.

Maintenant que Joel a perdu son alliée (et amoureuse?) Tess, il se retrouve seul avec Ellie. HBO a déjà publié un aperçu du troisième épisode, qui sera diffusé dimanche prochain, où l’on va rencontrer Bill et Frank. 

Aperçu troisième épisode

Lisez notre critique de la série The Last of Us.


À VOIR AUSSI

@pesesurstart @kazziebot a vu la série The Last of Us sur HBO et répond à vos questions! lisez sa critique sur notre site web ❤️ #tlou #thelastofus #tlouhbo #pedropascal #bellaramsey #naughtydog #thelastofushbo #tiktokqc #quebec #pesesurstart #hbo #review ♬ The Last Of US- Main Theme - Geek Music

s