Selon Elon Musk, «quelqu'un d'autre» pourrait diriger Twitter fin 2023 | Pèse sur start
/techno/affaires

Selon Elon Musk, «quelqu'un d'autre» pourrait diriger Twitter fin 2023

Image principale de l'article «Quelqu'un d'autre» pourrait diriger Twitter
AFP

Le patron de Twitter Elon Musk a annoncé mercredi que «quelqu'un d'autre» pourrait d'ici fin 2023 prendre les rênes du réseau social qui a connu, sous sa direction, des «montagnes russes», entre polémiques et problèmes techniques. 

«Je suppose que probablement aux alentours de la fin de cette année, ce devrait être le bon moment pour trouver quelqu'un d'autre pour diriger l'entreprise», a-t-il déclaré par visioconférence lors d'un forum à Dubaï, aux Émirats arabes unis.

«Je dois stabiliser l'organisation, m'assurer qu'elle est dans une situation saine et que la feuille de route est clairement définie», a-t-il ajouté.

Selon lui, Twitter devrait être «dans une situation stable vers la fin de cette année».

La gestion d'Elon Musk, qui a déboursé quelque 44 milliards de dollars pour racheter en octobre 2022 le réseau social, n'a cessé de provoquer de vives polémiques auprès de ses utilisateurs.

«Nous avons eu droit aux montagnes russes», a-t-il reconnu mercredi.

Fin décembre, il avait annoncé pour la première fois qu'il prévoyait de quitter son poste de PDG, disant chercher «quelqu'un d'assez fou» pour prendre sa place.

Depuis l'arrivée d'Elon Musk, Twitter a connu des licenciements massifs, le retour sur la plateforme de comptes qu'elle avait interdits et la suspension de journalistes critiques à l'égard du milliardaire sud-africain.

Les tweets racistes ou haineux se sont aussi multipliés, provoquant l'inquiétude des régulateurs de l'internet et faisant fuir les gros annonceurs, principale source de revenus de Twitter.

La semaine dernière, des dizaines de milliers d'utilisateurs ont fait état de problèmes techniques, se disant notamment dans l'impossibilité de tweeter, le jour du lancement d'un nouveau format de tweet réservé aux abonnés d'un service payant.

Elon Musk, qui compte parmi les hommes d'affaires les plus riches au monde, a également été critiqué pour avoir négligé ses autres entreprises, en particulier la société automobile Tesla, dont le cours de l'action a chuté depuis qu'il a pris le contrôle de Twitter.