Essai de la télé Hisense U8K: vive les Mini DEL! | Pèse sur start
/critiques

Essai de la télé Hisense U8K: vive les Mini DEL!

Les téléviseurs Mini DEL se veulent un entre-deux entre les écrans DEL et OLED. Pour notre chroniqueur techno, il s’agit désormais de la technologie offrant le meilleur rapport qualité-prix.

Le téléviseur Hisense U88KM de 65 pouces est en vente à 1799$ au Canada.
Photo: Maxime Johnson

Le téléviseur Hisense U88KM de 65 pouces est en vente à 1799$ au Canada.

Vous recherchez une télévision avec une excellente qualité d’image, mais vous ne voulez pas payer un montant démesuré pour un modèle OLED? La série Hisense Mini-LED 4K ULED U8K représente un excellent compromis, surtout pour les très grands écrans. Mise à l’essai.

Qu’est-ce que les Mini DEL?

Avant toute chose, un petit rappel sur la technologie derrière cette télé s’impose. Pour ceux qui auraient raté leur arrivée sur le marché en 2020, les dalles Mini DEL sont l’une des nouvelles options à la mode chez les fabricants de téléviseurs. Il s’agit d’une évolution des dalles DEL, où les ampoules qui illuminent l’écran sont plus petites et plus nombreuses qu’avant. 

Par rapport aux téléviseurs DEL, ces petites ampoules permettent un contrôle plus précis de l’éclairage. La Hisense 65U88KM mise à l’essai ici, par exemple, offre 1008 zones différentes pour contrôler la luminosité. C’est respectable pour un téléviseur Mini DEL de cette gamme en 2023, sans être du jamais-vu, mais par rapport à un appareil d’il y a quelques années, c’est énorme. L’écran permet d’afficher des noirs profonds, avec de très bons contrastes, tout en conservant les avantages des télés DEL, comme leur excellente luminosité.

La série Hisense U99KM est offerte aux formats de 55, 65 et 75 pouces.

Photo: Maxime Johnson

La série Hisense U99KM est offerte aux formats de 55, 65 et 75 pouces.

 Côté prix, celui-ci varie d’un modèle à l’autre, mais les prix des téléviseurs Mini DEL se situent généralement entre ceux des téléviseurs DEL et OLED. 

Hisense 65U88KM: une excellente fiche technique

La télé mise à l’essai ici est le modèle haut de gamme d’Hisense, la 65U88KM («65» pour la taille de 65 pouces et «U88KM» pour le nom du modèle canadien de la série U8K), qui se vend environ 1799$ en ce moment.

Cette télé offre pas mal toutes les technologies du jour. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai accepté d’en faire l’essai lorsque l’entreprise me l’a proposé. Mon but était de voir jusqu’où pouvait aller la qualité des téléviseurs Mini DEL, et si le prix valait encore la peine avec un modèle «tout garni» du genre.

La manette de la Hisense U88KM intègre un microphone (tout comme le téléviseur lui-même, pour utiliser un assistant vocal).

Photo: Maxime Johnson

La manette de la Hisense U88KM intègre un microphone (tout comme le téléviseur lui-même, pour utiliser un assistant vocal).

 

La Hisense U88KM est dotée de boîtes quantiques, d’un rafraîchissement de 144 Hz et de la plupart des technologies HDR (Dolby Vision, HDR10, HDR10+, HLG). Son écran affiche plus d’un milliard de couleurs, et peut atteindre une luminosité de 1500 nits. Le rétroéclairage est à matrice complète, ce qui était à prévoir pour un appareil de cette gamme, mais ses 1008 zones vont au-delà de la moyenne. 

Sa qualité sonore est aussi très potable, avec un caisson des graves de 10W, deux haut-parleurs de 20W et deux de 5W. Pour une télé, c’est beaucoup. Bien honnêtement, ceux qui achètent un téléviseur du genre voudront toutefois investir dans une barre de son. 

Le téléviseur Hisense U88KM offre de nombreux ports, mais seulement deux des quatre ports HDMI de l’appareil sont compatibles avec l’affichage à 144 Hz.

Photo: Maxime Johnson

Le téléviseur Hisense U88KM offre de nombreux ports, mais seulement deux des quatre ports HDMI de l’appareil sont compatibles avec l’affichage à 144 Hz.

 

Le seul véritable compromis de la télé est par rapport aux ports HDMI. Deux ports seulement sont des ports HDMI 2.1 (capables d’un affichage 4K à 120 Hz ou 144 Hz). Les deux autres sont plutôt des ports HDMI 2.0, limités à un affichage 60 Hz en 4K. Et malheureusement, l’un des ports HDMI 2.1 est en plus le port eARC de la télé. Si vous avez une barre de son (à insérer dans le port eARC), il ne vous reste donc qu’un seul port HDMI 2.1 de libre pour une console de nouvelle génération.   

Peu de gens ont deux consoles, me direz-vous, mais on achète une télé pour de 5 à 10 ans. Rendu là, les consoles de prochaine génération seront déjà sorties. Bref, quatre ports HDMI 2.1 auraient été appréciés. C’est dommage.

Hisense offre un choix de deux emplacements pour les pieds: à l’extérieur, comme ici, ou un peu plus au centre, si son meuble est trop petit.

Photo: Maxime Johnson

Hisense offre un choix de deux emplacements pour les pieds: à l’extérieur, comme ici, ou un peu plus au centre, si son meuble est trop petit.

 

Côté design, la télé est assez jolie, surtout de face. Elle n’a pas l’élégance d’une Samsung The Frame, mais son cadre est mince et sa finition est correcte. Elle est toutefois assez épaisse. J’aurais aussi préféré avoir des ports dans un boîtier externe, ce qui est plus pratique. 

Une image superbe, surtout dans les pièces claires

J’ai été particulièrement impressionné par la qualité d’image de la Hisense 65U88KM. 

Je vais laisser les analyses quantitatives aux sites spécialisés, mais j’ai particulièrement apprécié la bonne luminosité de l’écran. Dans une série dont le HDR mise sur la lumière, comme Hijack avec Idris Elba sur Apple TV, certains plans sont carrément éblouissants. 

Les images claires sont détaillées et même parfois éblouissantes.

Photo: Maxime Johnson

Les images claires sont détaillées et même parfois éblouissantes.

 

Les noirs sont carrément ahurissants. Quand il y a une barre noire au haut et au bas de l’écran, par exemple, celle-ci est comme de l’encre. À la clarté, je n’ai d’ailleurs pas l’impression que les scènes sombres seraient meilleures avec un écran OLED (ce serait probablement le cas à la noirceur totale, mais si peu). 

J’ignore si c’est à cause de la luminosité ou de la finition antireflet (probablement un peu des deux), mais la télé – qui fait face à une fenêtre à la maison, même si ce n’est pas recommandé – reflète aussi beaucoup moins la lumière que les autres que j’ai essayées jusqu’ici (quoiqu’il y a encore place à l’amélioration, comme vous pourrez le voir dans la photo de l’interface plus bas). 

Les angles de vue – un point qui peut être le talon d’Achille pour certains modèles DEL – sont aussi très corrects. Une machine spécialisée indiquerait probablement que l’image se dégrade lorsque l’on est placé sur les côtés, mais il faudrait être vraiment loin pour que cela devienne un problème.   

Je n’ai pas remarqué non plus d’autres défauts importants, par rapport aux halos de lumière et aux autres artéfacts du genre, par exemple, qui ne surviennent que très rarement. Il faudra se fier à une analyse plus poussée pour évaluer comment se compare la télé de Hisense avec les autres sur le marché, mais, à l’œil, aucun des défauts traditionnels des téléviseurs ne nous importune. L’image est, dans l’ensemble, excellente.

D’excellentes performances pour le jeu

La série Hisense U8K se démarque aussi pour le jeu vidéo. Le mode jeu, qui s’active automatiquement quand on branche une console, permet notamment de profiter d’un taux de rafraîchissement variable (AMD FreeSync) et d’une latence réduite. 

Le téléviseur Hisense U88KM offre plusieurs fonctionnalités pour les jeux vidéo.

 

Certaines fonctionnalités sont toutefois réservées aux utilisateurs PC, comme l’affichage à 144 Hz et la modification de la taille de l’image, pour la faire passer d’un format 16:9 à un format 21:9. 

Notons que, si vous prévoyez surtout jouer avec votre télé, la série Hisense U78KM (aussi présentée comme U7K ou U7) offre toutes les mêmes fonctionnalités de jeux que la U88KM, mais avec un rétroéclairage un peu moins bon (512 zones, jusqu’à 1000 nits). 

 Cette série est toutefois beaucoup moins chère (300$ de moins pour le modèle de 55 pouces et 600$ de moins pour les modèles de 65 et 75 pouces), ce qui risque d’en faire un achat intéressant pour bien des gens. 

Google TV: toutes les applications nécessaires (et des McCroquettes)

Côté interface, la Hisense U88KM est dotée du système d’exploitation Google TV. Il s’agit sensiblement du même système que l’on retrouve sur la Chromecast avec Google TV. 

Google TV est dans l’ensemble le meilleur système d’exploitation pour téléviseurs au Québec, car il est le seul à offrir à peu près toutes les applications de télé québécoises, comme TVA+, TVA Sports, Tou.TV, Télé-Québec et les autres. Il en manque, mais il y en a plus qu’avec Roku, Fire TV, WebOS et Tyzen. 

Photo: Maxime Johnson

 

L’intégration de Google TV à la télé se fait d’ailleurs quand même assez bien, et les modes automatiques (pour gérer la luminosité, par exemple) sont excellents. Une fois les principaux ajustements effectués (enlever la technologie d’amélioration du mouvement, par exemple), on n’a à peu près plus besoin de retourner dans les paramètres. 

Seul point négatif: les publicités, qui prennent parfois beaucoup de place dans l’écran d’accueil. Dès que j’ouvre la télé, je risque de voir une publicité de McCroquettes. Avec un Chromecast avec Google TV à 40$, ça ne me dérange pas trop. Avec une télé de 1800$, je trouve ça un peu insultant. 

Outre Google TV, notons que la télé est bien équipée côté connectivité, avec notamment un port Ethernet, une puce Wi-Fi 6E, Chromecast et Airplay.    

Un excellent rapport qualité-prix, surtout pour les grands formats

Acheter un téléviseur en 2023 n’est pas facile, notamment parce que le prix des appareils varie considérablement. La qualité varie aussi, mais un peu moins. Après tout, si vous avez en ce moment une vieille télé de 40 pouces, n’importe quelle télé moderne de 55 pouces risque d’être une amélioration. Alors, pourquoi payer des milliers de dollars quand des modèles à quelques centaines de dollars existent? La question mérite d’être posée, et un chroniqueur économique vous demanderait probablement – avec raison – si vous en avez vraiment besoin. 

Les téléviseurs d’entrée de gamme ont souvent quelques inconvénients, dont l’importance varie d’un utilisateur à l’autre: moins de ports, aucun rafraîchissement à 120 Hz, une basse luminosité qui rend la télé difficile à regarder dans un environnement très lumineux ou un moins bon contraste qui rend les détails difficiles à discerner dans les scènes sombres, par exemple. Ces inconvénients n’affectent pas tout le monde de la même façon. Si vous ne regardez que la télé par câble dans une pièce sans fenêtre, par exemple, et que vous ne payez pas pour le forfait premium de Netflix, une télé DEL (comme la nouvelle Roku QLED de Philips, qui n’est que 863$ pour le modèle de 65 pouces ou 663$ pour le modèle de 55 pouces) fait amplement l’affaire.  

Si vous voulez la meilleure qualité possible pour vos jeux, vos séries et vos films, si vous voulez être émerveillés devant l’écran (mon fils de 2 ans a lâché un « wow » bien senti lorsqu’il a essayé la Hisense U8K pour la première fois), vous pouvez toutefois choisir de payer plus, pour une télé Mini DEL ou une télé OLED. Est-ce nécessaire? Non. Est-ce qu’elle sera appréciée? Certainement. 

Le rapport qualité-prix des téléviseurs Hisense U88KM est encore plus grand avec les formats de 65 et de 75 pouces.

Photo: Maxime Johnson

Le rapport qualité-prix des téléviseurs Hisense U88KM est encore plus grand avec les formats de 65 et de 75 pouces.

 

Personnellement, je trouve que la différence de qualité entre les technologies Mini DEL et OLED (surtout dans les pièces éclairées) est trop petite pour justifier le prix d’un écran OLED. À titre indicatif, la LG C3 de 55 pouces (le modèle OLED grand public de référence en 2023) est vendue 2399$, contre 1499$ pour la Hisense U88K de 55 pouces. 

Et la différence est encore plus importante avec les grands et les très grands formats. La LG C3 de 65 pouces est vendue 3299$, contre 1799$ pour la Hisense de 65 pouces. Une LG C3 de 77 pouces coûte 4999$, contre 2499$ pour la Hisense de 75 pouces. C’est le double.   

Et si vous prenez plutôt la série U78KM (1099$ pour la 55 pouces, 1299$ pour la 65 pouces et 1899$ pour la 75 pouces), la différence est encore plus grande. Et il n’y a pas que Hisense qui fabrique de telles télés, d’ailleurs. D’autres fabricants, comme TCL et Samsung, offrent aussi des appareils Mini DEL. 

Les écrans OLED ont encore leur raison d’être, et tant mieux pour vous si vous avez les moyens financiers d’en acheter un. Mais pour la grande majorité des gens qui font attention à leurs dépenses, mais qui veulent tout de même une télévision d’une excellente qualité, un écran Mini DEL, comme la Hisense U88KM, m’apparaît un bien meilleur achat.