Pèse sur start | Le Mouvement Desjardins contribue 750 000 $ dans le gaming indépendant québécois
/homepage

Le Mouvement Desjardins contribue 750 000 $ dans le gaming indépendant québécois

Gorodenkoff - stock.adobe.com

 Grosse nouvelle dans le monde du jeu indie d’ici: le Mouvement Desjardins accorde un appui de 750 000 $ à la Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec, a-t-on appris dans un communiqué.  

 La Guilde regroupe 162 studios indépendants, générant quelque 2200 emplois directs et indirects. C’est la plus importante coopérative au monde dans ce secteur, avec une centaine de studios membres à Montréal, mais aussi une vingtaine à Québec, et les autres répartis en Montérégie, en Estrie, à Shawinigan, Drummondville et Rimouski.    

 Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, a annoncé la grande nouvelle ce matin.     

 «Je suis particulièrement fier de cette contribution de Desjardins au profit de La Guilde, fait valoir Cormier. Pour notre groupe coopératif, l’appui à la plus importante coopérative au monde dans le secteur de la production de jeux vidéo allait de soi. Les studios indépendants de production vidéo du Québec ont osé choisir la «coopétition» afin de prendre toute leur place et de réaliser leur ambition: faire du Québec un des leaders mondiaux de cette industrie.»    

 «La Guilde a été créée pour répondre à un besoin: celui des entrepreneurs indépendants en jeu vidéo de partager leur expertise et de se regrouper, a fait valoir Louis-Félix Cauchon, président de La Guilde. Le modèle coopératif, avec ses valeurs et sa philosophie, était une évidence pour nous. Avec La Guilde, on veut créer de la richesse collective et faire rayonner le Québec. Nous remercions Desjardins, groupe coopératif par excellence et reconnu mondialement, de nous donner les moyens de réaliser nos ambitions, soit de contribuer à la croissance de nos membres et ainsi assurer la pérennité de l'industrie du jeu vidéo indépendant au Québec.»      

Des 750 000 $ annoncés, 740 000 $ proviennent du Fonds de 100 M$, créé en 2016 par le Mouvement Desjardins. La Caisse d’économie solidaire Desjardins, qui accompagne La Guilde depuis ses débuts, ajoute une contribution de 10 000 $. Au partage de l’expertise soutenue par La Guilde, s’ajoutent des services liés au bon fonctionnement d’une entreprise, notamment l’assurance collective pour 2 200 personnes, l’assurance entreprises, le développement des ressources humaines, la comptabilité, les services juridiques, les demandes de crédits d’impôt et de subventions destinés à ce secteur d’activités ainsi que l’appui à la commercialisation et à la gestion de la marque.

On a jasé avec Guiz de Pessemier, cofondateur du studio Outerminds, qui est très heureux de voir Desjardins s'impliquer dans le monde du jeu vidéo: «C'est à la fois un honneur et un immense plaisir d'être témoin de la reconnaissance qu'accordent des partenaires institutionnels du calibre de Desjardins à l'industrie du jeu vidéo indépendant du Québec. À travers diverses initiatives et marques de confiance comme l'importante contribution financière qui nous a été accordée aujourd'hui, ceux-ci contribuent à renforcer la croissance de notre écosystème local, de pérenniser la gamme de services et d'avantages offerts à nos membres, ainsi qu'à réaffirmer le rôle de La Guilde en tant que modèle international de coopération entre les développeurs indépendants.»  

 Chez Pèse sur Start, on est très content de voir de l’argent aller dans le monde du jeu vidéo au Québec. Rappelons que nous sommes une province riche en talent, responsable de nombreux hits tels que The Messenger, Flinthook, Fez, Outlast, We Happy Few, Chariot, Assassin’s Creed, Kona et bien plus.     

 

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus