Pèse sur start | On a jasé avec un intervenant social qui veut aider les gameurs québécois sur Twitch!
/homepage

On a jasé avec un intervenant social qui veut aider les gameurs québécois sur Twitch!

Le but principal de la plateforme Twitch est d’offrir du divertissement, que ce soit avec des jeux vidéo, de l’art ou des émissions en direct.  

Mais, certains diffuseurs veulent faire un peu plus que divertir; ils veulent aider.  

C’est le cas de Gabriel, alias «IntervenantGamer», qui vise à mettre en place un service d’aide et d’écoute en ligne pour les gameurs.    

En visitant la chaîne de Gabriel, les spectateurs peuvent jaser de tout et de rien entre eux et avec l’intervenant dans une ambiance relaxe.  

Le diffuseur fait de la sensibilisation sur la bonne utilisation des technologies, et redirige les gens en besoin vers des organismes d’aide.       

On a jasé avec «IntervenantGamer» pour en savoir un peu plus sur son projet. 

   

Peux-tu nous expliquer un peu c’est quoi, la chaine «IntervenantGamer»?   

Le but principal de la chaîne est d’offrir de l’écoute et des références pour les adeptes des jeux vidéo qui vivent de l’isolement.  

En gros, je suis disponible lors des heures où les organismes sont majoritairement fermés.  

L’approche utilisée est l’informel puisque nous sommes dans leur environnement et non dans un cadre précis d’intervention.  

Il est donc plus facile pour eux de parler de leur problème en étant dans une ambiance relaxe.  

Twitch permet surtout de réunir plusieurs [spectateurs] en même temps et de toucher un maximum de personne. L’idée d’être visible avec la caméra brise la distance qui peut rendre difficiles les échanges par écrit.  

À tout moment, si une personne a besoin de parler en privé, je ferme mon jeu et je tombe en mode écoute de façon privée et confidentielle.  

Il y a aussi plusieurs personnes qui vont en parler dans la discussion et ainsi créer des échanges avec d’autres personnes qui ont le même vécu.  

À travers le projet, je peux facilement sensibiliser sur la bonne utilisation d’internet et les informer sur diverses problématiques.       

L’autre volet du projet est d’offrir un soutien psychosocial auprès des joueurs lors de tournois.  

Les équipes peuvent nous écrire et demander la présence d’un intervenant pour la durée du tournoi.  

Il ne suffit que de lui fournir un chandail et de payer le déplacement.  

Il peut alors offrir le soutien pour ceux qui le désirent.

 

L’idée de la chaine vient d’où? Ça fait combien de temps que ça roule?   

J’ai eu l’idée de jumeler mon compte Twitch à l’intervention après une de mes nombreuses nuits d’insomnie.  

Je cherchais un moyen de jumeler ma passion et mon travail, sachant qu’il y avait un besoin au niveau des adeptes du jeu vidéo.  

J’ai donc tenté de faire un petit projet pour sensibiliser les joueurs et rapidement, j’ai mis en place IntervenantGamer.       

 Quelle est ta formation? Qu’est-ce qui t’a mené vers l’intervention auprès des jeunes?   

J’ai une technique en éducation spécialisée.  

Je ne vise pas nécessairement la clientèle jeune puisque les problématiques au niveau des joueurs touchent tout le monde.  

J’ai des jeunes du secondaire et des adultes qui travaillent de jour.  

Je veux offrir à tous la possibilité d’avoir une oreille attentive.  

     

 Pourquoi avoir choisi Twitch et Discord pour offrir de l’aide aux jeunes?   

Twitch permet surtout d’avoir une visibilité rapide là où les gameurs se retrouvent.  

Le plus important est le Discord puisqu’il est l’outil principal. On l’utilise pour discuter en privé par écrit ou vocal. Nous avons des personnes qui gèrent aussi le Discord afin de maximiser la rapidité de réponse.  

Encore une fois, pour attendre le plus de gameur il est important d’utiliser les plateformes qu’ils utilisent.        

 

Les jeunes se confient-ils pas mal, ou est-ce qu’ils posent plus des questions?   

Les utilisateurs viennent surtout chercher une écoute en lien avec leur problématique.  

Ils peuvent avoir quelqu’un de disponible et je les pousse souvent à réfléchir pour qu’ils amènent leur propre solution.  

En cas de besoin, je les réfère vers un organisme qui pourra répondre à leur demande.  

Je ne peux pas me permettre de grosse intervention puisque je n’ai pas de suivi. J’agis comme un pont entre le milieu du jeu et des organismes.  

Ces temps-ci, j’ai beaucoup de témoignages durant les diffusions qui permettent à plusieurs d’échanger sur le sujet, et pousser d’autres à venir me parler.       

 

 Tu as d’autres diffuseurs sur ta chaîne. Peux-tu nous parler d’eux un peu?   

J’ai une intervenante qui va officiellement embarquer sur la chaine comme streameuse d’ici quelques semaines.  

De plus, j’ai quatre personnes dans le Discord qui donnent des disponibilités.  

Trois d’entre eux sont aux études, donc ils ne sont présents que pour offrir des références vers les organismes appropriés.  

La seule personne qui peut offrir de l’écoute est une intervenante jeunesse.  

Je rappelle que le projet est présentement bénévole et que je ne demande pas une participation intense des autres personnes. Ils me donnent un minimum d’heures, et je veux qu’il se concentre sur leurs études.        

 

Est-ce que les dons et «bits» financent ton projet?   

Présentement, les dons, je les utilise pour améliorer l’équipement que j’ai. Je réalise qu’il n’est pas adéquat et c’est pour cela que j’ai commencé une collecte de fonds pour équiper le projet d’un ordinateur construit exclusivement pour les besoins du projet.    

     

Quels sont les partenaires pour ta chaîne?    

 Que dirais-tu à un ado qui se sent très isolé?   

Je ne lui dirais rien de plus. Je lui montrerais [l’appui] et l’amour qui émanent des différents regroupements de gameurs.  

Je suis étonné chaque jour de voir le soutien que chacun d’eux peut apporter et ils sont solidaires puisqu’ils ne sont jamais seuls à vivre une problématique.  

Je dirais même que j’en apprends beaucoup plus grâce à eux.       

 

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus