Plus de 50 000 joueurs de Call of Duty: Warzone ont été bannis | Pèse sur start
/news

Plus de 50 000 joueurs de Call of Duty: Warzone ont été bannis

Dehors les tricheurs!

Image principale de l'article Plus de 50 000 joueurs ont été bannis

Plus de 50 000 comptes ont été bannis depuis le lancement de Call of Duty: Warzone le 10 mars dernier. L'équipe d'Infinity Ward a révélé comment elle procède pour surveiller les comportements problématiques des joueurs dont ceux qui utilisent des aimbots, wallhacks et plus encore.  

«Pas de place pour la triche dans les jeux.» disent-ils dans leur dernière publication sur leur blogue. Ils ont une tolérance zéro avec les tricheurs.     

Les développeurs gardent souvent secrètes leurs procédures anti-tricheries. Ce n’est pas le cas d'Infinity Ward, qui explique clairement sur son blogue comment elle procède:      

  • Une équipe de sécurité est en poste 24/7 pour étudier les données et identifier les possibles infractions;   
  • Des équipes enquêtent les méthodes de tricheries et de piratages, incluant l’identification des «aimbots», «wallhacks» et plus;   
  • L'équipe travaille à améliorer le système de rapport à même le jeu. L’interface d’utilisateur devrait d'ailleurs être améliorée pour rendre l’expérience plus fluide lorsqu'un joueur en signale un autre;   
  • Tous les rapports effectués en jeu sont analysés et filtrés en fonction de banques de données;      
  • Une fois l’enquête terminée, l’équipe travaille rapidement pour bannir le joueur.      

Cette équipe veut d’ailleurs fournir, dans un avenir proche et sur une base régulière, le nombre de bannissements effectués et maintenir une plus grande transparence de ses activités avec la communauté.      

Depuis sa sortie, Warzone a accueilli plus de 30 millions de joueurs, et le chiffre ne cesse de monter. Ce mode de jeu est d’ailleurs gratuit et est disponible sur PC, PS4 et Xbox.    

À REGARDER    

  

s

Commentaires