Metroid Dread: un nouveau classique qui marque la fin d’une époque [CRITIQUE] | Pèse sur start
/critiques

Metroid Dread: un nouveau classique qui marque la fin d’une époque [CRITIQUE]

Image principale de l'article Un retour réussi pour Samus Aran
Capture d'écran Nintendo

Ça aura pris 19 ans pour que Nintendo livre une suite à Metroid Fusion. Est-ce que tant d’attente a mis la barre trop haute pour Metroid Dread ou a-t-il réussi à nous séduire? 

• À lire aussi: Far Cry 6: pourquoi y jouer... et pourquoi passer son tour [CRITIQUE]

• À lire aussi: Nintendo Switch Online: voici combien il faudra payer pour les jeux de N64 et Genesis

Metroid Dread est une sortie importante, tant pour les fans de la série que pour Nintendo. Avec autant d’années écoulées depuis Metroid Fusion, sortir un nouvel épisode de la série principale laisse à Nintendo une marge d’erreur très mince.

Capture d'écran Nintendo

L'histoire se déroule après les événements de Metroid Fusion et traite de la réémergence des X Parasites. La Fédération Galactique a envoyé plusieurs robots E.M.M.I. pour enquêter sur la réapparition des parasites sur la planète ZDR, mais tout contact avec eux a été coupé. C’est donc à Samus Aran que revient la tâche d’aller éclaircir la situation.

Des combats dynamiques  

Pendant son exploration de ZDR, Samus rencontrera les robots, devenus hostiles, qui la pourchasseront à travers les couloirs sinueux des souterrains. Elle devra s’échapper de leurs griffes et des fois, c’est par la peau des fesses qu’elle réussira. Il faudra donc être habile et savoir prendre des décisions rapidement.

Courtoisie Nintendo

La présence des E.M.M.I., entre autres, rend Metroid Dread beaucoup plus stressant que ces prédécesseurs. Un joueur qui a plusieurs années d’expérience avec la franchise et le genre Metroidvania aura moins de difficulté et plus de plaisir qu’un joueur plus novice, qui lui éprouvera peut-être quelques frustrations. Mais c’est connu que Metroid est un bon défi d’agilité et de patience, et le nouveau jeu de Nintendo ne fait pas exception à la règle.

Capture d'écran Nintendo

Même si l'affrontement entre Samus et les E.M.M.I. est un élément central du jeu, les combats avec les boss et mini-boss n’en sont pas moins amusants et dynamiques et rendent Metroid Dread tout sauf monotone. Une fraction d’inattention peut changer le résultat des rencontres. L'effort en vaudra la peine, toutefois, avec l'acquisition de nouveaux pouvoirs!

Un vaste monde à découvrir  

Le territoire à couvrir est gigantesque et plus sinueux que jamais. Un bon sens de l’orientation sera payant pour le joueur, car il est facile de se perdre.

Capture d'écran Nintendo

On doit saluer la variété des biomes que Metroid Dread a à offrir, mais ce qui nous a le plus impressionnés ont été les changements environnementaux déclenchés par certains événements dans le jeu. Grâce à ceux-ci, la stratégie du jeu est revue, et rend le va-et-vient beaucoup moins ennuyeux. 

Capture d'écran Nintendo

Et que dire des graphismes! Malgré les limitations de la Nintendo Switch, les développeurs ont su pousser la machine et ont réussi à donner à Metroid Dread un look soigné, sans sacrifier les contrôles précis qui sont nécessaires pour ce genre de jeu. 

Un jeu fait pour la Nintendo Switch OLED  

Notre expérience n’a toutefois pas été parfaite. Bien que la composition graphique du jeu soit magnifique, notre expérience sur la Nintendo Switch originale (édition de lancement) a souffert par moments.

Lors des changements de zones, on a pu noter de longs temps de chargement qui rappellent malheureusement ceux des consoles des générations précédentes. 

Capture d'écran Nintendo

On a également éprouvé d'autres lenteurs au niveau des cinématiques de chargement. De toute évidence, le jeu pourrait bénéficier de performances améliorées d'une console plus récente, ce qui n'est présentement pas possible en ce moment.

Est-ce que Metroid Dread vaut la peine?  

Totalement! Le jeu mérite sa place parmi nos ludothèques. Nintendo a gagné son pari risqué avec Metroid Dread et a offert aux fans et nouveaux joueurs un jeu complet qui s’agrafe parfaitement à la série. 

Il possède tout ce qu’on veut d’un bon Metroidvania et rend honneur à la franchise avec une histoire accrocheuse, des ennemis originaux et un contrôle précis. On conseille toutefois de s'armer de patience, parce qu'en toute transparence, on a trouvé Metroid Dread difficile et même parfois frustrant. Est-ce que nos réflexes vieillissants sont à blâmer? Peut-être! Au moins, ça n'enlève rien au plaisir qu'on a eu à y jouer.

Capture d'écran Nintendo

Le jeu répondra d'ailleurs à plusieurs questions qui planent depuis la sortie du premier jeu en 1986, et apportera une belle conclusion à la série. Metroid Dread sera un régal pour tous, et un réel plaisir à rejouer. 

*La critique de Metroid Dread a été possible grâce à une copie fournie par Nintendo.

À VOIR AUSSI       

s

s

s