De la porno de Final Fantasy VII interrompt une rencontre du Sénat italien | Pèse sur start
/entertainment/web

De la porno de Final Fantasy VII interrompt une rencontre du Sénat italien

Tifa Lockhart dans Final Fantasy VII Remake
Image courtoisie Square Enix

Tifa Lockhart dans Final Fantasy VII Remake

Il y a des rencontres virtuelles plus rocambolesques que d’autres, par exemple lorsque quelqu’un prend le contrôle de l’appel Zoom et y fait jouer du contenu pornographique inspiré d’une franchise de jeux bien connue.

• À lire aussi: Cyberpunk 2077: Keanu Reeves réagit... positivement au mod qui permettait d’avoir du sexe avec son personnage

Simple scénario fictif? Eh bien non!

Contre toute attente, c’est exactement ce qui est arrivé lundi, lors d’une réunion en ligne du Sénat italien qui, comme le rapporte Vice, rassemblait bon nombre de politiciens, d’éminents universitaires et au moins un lauréat d’un prix Nobel. 

Ainsi, au beau milieu d’une rencontre sur la transparence des données lors de la prise de décisions politiques, cette belle brochette de gens importants a été interrompue par une beaucoup trop longue séquence de pornographie animée en 3D où Tifa Lockhart, de Final Fantasy VII, s’adonne avec vigueur aux plaisirs de la chair en compagnie d’un homme inconnu.

Le moment surréel, qui dure près de 30 secondes, a été immortalisé par un internaute et partagé sur le fil de discussion Twitter suivant. Évidemment, la séquence n’est absolument pas appropriée pour un visionnement au travail ou en famille, c’est donc à consulter avec prudence.

«Au sujet des résultats de la recherche médicale et scientifique, de concert avec leur accessibilité rapide et leur fiabilité...», peut-on entendre en italien alors que les images (très) osées commencent à apparaître à l’écran, rapidement accompagnées de gémissements et de dialogue, probablement assez épicé, en japonais.

Dans des propos traduits par Vice, l’une des organisatrices de la séance virtuelle du Sénat mentionne alors «qu’une personne s’est introduite» dans la réunion, s’excusant et demandant de l’aide pour expulser l’indésirable amateur de pornographie japonaise.

L’événement aurait ensuite été rapporté à la police par la sénatrice italienne Maria Laura Mantovani.

Impossible donc pour le moment de savoir avec exactitude qui a pris le contrôle de la rencontre pour y diffuser de la pornographie non-officielle de Final Fantasy, ni si le geste était intentionnel ou non.

En tout cas, personne ne pourra accuser l’exercice démocratique d’être ennuyeux après un événement du genre...


À VOIR AUSSI

s

s

s

Sur le même sujet