Super Mario Maker 2: on a parlé avec le producteur du jeu... qui est également le père de Link et Yoshi! | Pèse sur start
/news

Super Mario Maker 2: on a parlé avec le producteur du jeu... qui est également le père de Link et Yoshi!

Pour celles et ceux qui suivent les péripéties de Pèse sur start, vous savez que nous sommes tombés sous le charme du second volet de Super Mario Maker.   

Ainsi, lorsque Nintendo nous a offert de nous entretenir avec Takashi Tezuka à propos du fameux jeu, on a sauté sur l’occasion (et sortit notre dictionnaire japonais-français, bien évidemment).   

Bien que M. Tezuka soit méconnu du grand public, c’est un peu l’équivalent de Keith Richards au sein des Rolling Stones ou de Thor dans les Avengers.    

Takashi qui?   

Actif chez Nintendo depuis les années 80, il a notamment épaulé Shigeru Miyamoto dans son travail sur le cultissime Super Mario Bros.  

Par la suite, il a réalisé de nombreux jeux en plus de signer le scénario de The Legend Of Zelda. On lui doit également la création de Yoshi (pour la petite histoire, Miyamoto voulait que Mario soit accompagné d’un cheval dès Super Mario Bros. 3).   

Depuis 2015, il produit la série Super Mario Maker.  

L’ajout d’un mode «histoire» en a surpris plus d’un. Pouvez-vous nous raconter la petite histoire derrière?  

On voulait tout d’abord améliorer le «100 Mario Challenge» du jeu précédent tout en amenant quelque chose de nouveau.    

On a beaucoup misé sur le mode «histoire», car on voulait que les joueurs qui ne souhaitent qu’expérimenter avec ce volet soient satisfaits.   

Pour celles et ceux qui préfèrent créer des niveaux, ce mode pourrait servir d’inspiration.    

Vous avez ajouté beaucoup de détails dans Super Mario Maker 2 qui proviennent, par exemple, de jeux parfois «boudés» (comme des clins d’oeil à Super Mario Land pour la Game Boy!). Est-ce des suggestions de joueurs?   

On écoute toujours ce que les fans disent, car on veut que nos jeux - justement - amusent un maximum de joueurs de jeux Mario.   

On utilise souvent ces suggestions de joueurs comme des «indices» de modes de jeux ou encore de références à injecteur à nos productions.   

Et quels «indices» de fans se retrouvent dans Super Mario Maker 2?  

Il y en a beaucoup, mais notons la création de niveaux différents (qui vont du bas vers le haut plutôt que de gauche à droite) ainsi que l’ajout d’éléments de Super Mario 3D World pour rejoindre les fans les plus jeunes.    

Et vous? Avez-vous un ajout préféré?  

C’est difficile de choisir!   

Je crois toutefois que l’ajout de conditions pour terminer un niveau (NDLR: on peut, par exemple, exiger qu’un joueur atteigne le but d’un niveau avec un nombre précis de pièces d’or en poche) amène la création à un nouveau sommet.   

Depuis la création de Super Mario Maker 2, plusieurs joueurs téléversent des niveaux incroyablement difficiles sur vos serveurs. En testez-vous?  

Évidemment! Plusieurs membres de notre équipe sont de grands fans de niveaux hyper durs, mais je dois avouer que je préfère les niveaux qui tiennent plus du puzzle à résoudre!    

Je dois aussi ajouter que ça a été super stimulant de voir comment les joueurs «interprètent» l’expérience Mario au sein des niveaux téléversés.   

On peut notamment utiliser le fameux «méchant Soleil» comme élément à utiliser dans la création de niveaux. Comment choisissez-vous ce que vous ajoutez à la banque d’éléments pour les joueurs?  

Ça fait un petit moment, en fait, qu’on veut ajouter le «méchant Soleil»!   

Pour nous, Super Mario Maker est une occasion de s’inspirer de nos souvenirs des jeux pour créer du nouveau matériel et cet adversaire est un «bon souvenir» pour plusieurs joueurs!   

J’espère que plusieurs joueurs vont l’utiliser de façon originale dans leurs créations!   

Pour la suite de cette entrevue, cliquez ici!

Sur le même sujet

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus