Restrictions de l’App Store: Microsoft et Facebook expriment leur frustration à l'endroit d'Apple | Pèse sur start
/news

Restrictions de l’App Store: Microsoft et Facebook expriment leur frustration à l'endroit d'Apple

Image principale de l'article Microsoft et Facebook frustrés par Apple
Photo courtoisie Xbox

Irrités par les restrictions de l’App Store, Facebook et Microsoft ont répliqué tour à tour à Apple, critiquant les règles strictes imposées par le géant californien sur sa boutique d’applications.

• À lire aussi: Trump fait monter la pression contre TikTok et WeChat

• À lire aussi: John Wick 5 est confirmé, le film sera tourné juste après le quatrième volet

La saga a (partiellement) pris naissance mercredi, lorsque Microsoft a annoncé qu’il suspendait le test bêta de son service de jeux sur demande xCloud sur les appareils d’Apple, ajoutant que celui-ci sortirait seulement sur Android en septembre prochain.

L’entreprise de Redmond était alors restée floue sur les raisons derrière ce choix, soulignant seulement à The Verge qu’elle avait dû se «conformer aux politiques de l’App Store» lors de son test iOS, qui était limité à 10 000 testeurs et à un seul jeu, Halo: The Master Chief Collection.

Le lendemain, c’est finalement un porte-parole d’Apple, en entrevue avec Business Insider, qui a levé le voile sur les raisons pour lesquelles on ne risque pas de retrouver xCloud (et qu’on ne retrouve pas Stadia, le service semblable de Google) sur iPhone et iPad.

Selon ce dernier, la raison est en fait très simple: sur des plateformes comme xCloud et Stadia, Apple dit qu’il ne peut pas analyser et autoriser le contenu de chaque jeu accessible. C’est pourquoi l’entreprise décide de carrément bloquer ces services sur iOS.

«L’App Store a été créé pour être un endroit sécuritaire et de confiance, pour que les consommateurs puissent y découvrir et télécharger des applications, en plus d’être une belle occasion d’affaires pour tous les développeurs. Avant d’arriver sur notre boutique, toutes les applications sont analysées selon le même cadre d’exigences, qui est censé protéger les consommateurs et fournir un écosystème juste et égal pour les développeurs», a déclaré la compagnie américaine à la publication web.

Pourquoi alors l’App Store autorise-t-il d’autres applications de diffusion instantanée comme Netflix ou Spotify, alors qu’elles ne peuvent pas non plus y passer tout le contenu en revue?

D’après Apple, c’est que, contrairement aux films, aux séries et à la musique, les jeux sont interactifs et les usagers ont plus d’attentes envers ceux-ci au sein de l’App Store.

Bref, on doit comprendre que c’est essentiellement la faute d’Apple si xCloud et Stadia ne sont pas sur les appareils mobiles de la Pomme.

Microsoft réagit à la réponse d’Apple 

Un peu plus tard jeudi, Microsoft a répondu à la déclaration d’Apple, répliquant que l’entreprise «est la seule plateforme générique à refuser aux consommateurs l’accès aux services de jeu sur le nuage et d’abonnement de jeux comme la Xbox Game Pass».

«[Apple] traite constamment les applications de jeu différemment, en appliquant des règles plus clémentes aux applications qui n’ont pas de liens avec les jeux vidéo, même lorsque celles-ci incluent du contenu interactif», a critiqué la firme de Redmond, en entrevue avec The Verge.

Toutefois, Microsoft ne baisse pas les bras et dit vouloir trouver une façon d’offrir xCloud et la Xbox Game Pass aux utilisateurs d’iPhone et iPad.

«Nous nous engageons à trouver le moyen d’amener le jeu dans le nuage à iOS avec la Xbox Game Pass Ultimate. Nous croyons que le client doit être au cœur de l’expérience de jeu. Les joueurs nous disent qu’ils veulent jouer, se connecter et partager partout, peu importe où ils se trouvent. Nous sommes d’accord.»

Facebook Gaming aussi «victime» des réglementations de l’App Store 

Finalement, vendredi, c’était au tour de Facebook de faire part de sa frustration envers Apple et de s’élever, lui aussi, contre les politiques de l’App Store.

Du côté de l’entreprise de Mark Zuckerberg, c’est son application Facebook Gaming, sortie cette semaine sur iOS, qui a écopé de l’environnement rigide de l’App Store.

Ce faisant, celle-ci s’est vu amputer de son volet qui propose un éventail de minijeux, ne laissant qu’une interface pour découvrir et regarder des diffusions de streameurs sur la plateforme.

«Malheureusement, nous avons dû entièrement retirer la fonctionnalité de jeu afin de recevoir l’approbation d’Apple pour l’application Facebook Gaming, ce qui veut dire que les usagers d’iOS auront droit à une expérience inférieure à ceux qui utilisent Android», a commenté la directrice de l’exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg, à The Verge.

Le chef de Facebook Gaming, Vivek Sharma, a aussi critiqué Apple, notant que son équipe avait dû effacer les fonctionnalités de jeu instantané des applications Facebook et Messenger pendant des années.

«Il s’agit d’une douleur partagée à travers l’industrie du jeu vidéo, qui finit par nuire aux joueurs et développeurs, tout en mettant des bâtons dans les roues de l’innovation sur mobile pour d’autres types de formats, comme les jeux sur le nuage», a-t-il partagé.

Il faudra maintenant voir si cette nouvelle vague de critiques envers la marque à la pomme la forcera à modifier ses exigences sur l’App Store.

À REGARDER 

s

Sur le même sujet

Commentaires