J’ai un problème avec les jeux mobiles | Pèse sur start
/news

J’ai un problème avec les jeux mobiles

Image principale de l'article J’ai un problème avec les jeux mobiles
Montage Pèse sur Start / Peak

I've got another confession to make, chante le groupe Foo Fighters dans «Best of You». Mon péché? Les jeux mobiles. J’ai honte.

Oui, j’ai honte. Pourtant, chez Pèse sur Start, notre philosophie est inclusive. Tout le monde a le droit d’aimer tous les jeux. Mais une partie de moi n’accepte pas mon obsession avec les jeux mobiles, principalement car je trouve certains free-to-play stratégiquement démoniaques.

Le fait de bloquer le joueur et de le forcer à attendre un certain nombre d’heures (ou débourser) quand il n’a plus de vies, ça m’enrage un peu. J'essaie d'être ouverte d'esprit, mais cette pratique me dérange profondément. Surtout parce qu'elle fonctionne très bien sur moi, et ça, c'est gênant en maudit. Et je veux que ça arrête. 

(Mes collègues me soufflent à l'oreille qu'eux aussi, ils sont tannés de mes jeux poches.)

L’attaque des clones    

Quand les jeux sont débarqués sur les appareils intelligents, on a tous probablement jeté un coup d’œil. Certains d’entre nous sont éventuellement embarqués dans la folie Candy Crush ou Draw Something. En 2012, il était assez socialement accepté de jouer à quelques jeux mobiles ici et là. Les jeux étaient quand même de qualité, avec de belles interfaces et designs. 

Aujourd’hui, bien qu’il y ait encore d’excellents jeux de qualité, les app stores sont remplis de clones. On clone un jeu qui existe déjà, on change quelques éléments et mécaniques, et le tour est joué. 

Regardez les jeux suivants, qui sont tous dans le palmarès des applis les plus jouées en ce moment:

Capture d'écran Google Play Store

100 millions de téléchargements pour Hair Challenge. 653 000 commentaires. Est-ce que j'y ai joué? Absolument. J'étais rendue incroyablement loin, même si l'impression de progression est nulle. 

À voir le nombre de téléchargements, cette stratégie fonctionne merveilleusement bien. Plus besoin de se forcer, les clones ont envahi les app stores. Les studios qui sortent des jeux hyper simples à la pelle ne laissent aucune chance aux petits studios qui veulent faire de beaux jeux de qualité. 

Ces jeux ne poussent pas nécessairement vers les microtransactions. Ils mettent plutôt des publicités entre chaque niveau et pour doubler votre score. L'option de passer au prochain niveau sans doubler ses points apparaît quelques secondes après l'option publicitaire, avec une mention du genre: «OMG, tu veux PAS doubler tes points? T'es ben cave!». Ces jeux deviennent un prétexte pour vous faire regarder plein de publicité, et vous accrochent avec un gameplay addictif. 

J'suis tannée   

Le jeu mobile Toon Blast

Peak

Le jeu mobile Toon Blast

 Ce n’est pas la première fois que j’écris sur mon plaisir coupable des jeux mobiles. J’en ai parlé ici, ici et, tristement, ici. Mais mon obsession a été frappante ce weekend lorsque j’ai atteint le 1000e niveau dans Toon Blast

J’ai dû récemment réinitialiser mon appareil mobile, perdant mon score dans Toon Blast, qui n’était pas lié à un compte. J'ai recommencé une partie et atteint le 1000e niveau en très peu de temps, déboursant probablement une cinquantaine de dollars quand j’étais bloquée. Sur un jeu gratuit. C'est...ridicule.

En calculant tout ça, j’ai compris que j’avais un réel problème. J'étais tannée; je ne jouais aucunement par plaisir, mais bien par habitude. J’ai essayé de réduire mes dépenses et mes heures de jeu, en vain. Je finissais toujours par jouer, sans réellement m’en rendre compte. 

Aujourd’hui, j’ai décidé que la seule vraie solution était de supprimer les applications qui me posaient problème. De perdre tout mon progrès, et l’argent dépensé. Comme une punition. 

Le seul jeu que j’ai gardé, c’est Pokémon Go, car son ADN est assez différent des jeux typiques à microtransactions et moins prédateur. Les dépenses sont plutôt optionnelles, et il est difficile de vraiment passer plusieurs heures de suite sur le jeu.

Je ne dis pas que les jeux mobiles sont tous problématiques. Il y en a qui sont franchement excellents. Mais en jouant aux jeux avec des paywalls, des microtransactions louches et plein de pub, j'ai encouragé des pratiques que je n'aime pas. 

Mon départ des jeux boboches ne va absolument rien faire à l'industrie du jeu mobile. Mais ça va m'apporter du bien à moi. Parce que visiblement, c'était rendu un problème, et je ne suis pas fière d'avoir gaspillé de l'argent là-dedans.

Je retourne jouer à Kena: Bridge of Spirits, qui mérite pas mal plus d'attention que Ballz!

À VOIR AUSSI...   

s

s

s