Star Wars: on a classé tous les films du pire au meilleur | Pèse sur start
/entertainment/cinema

Star Wars: on a classé tous les films du pire au meilleur

Image principale de l'article On a classé les Star Wars du pire au meilleur
Montage Christine Lemus

Classer les Star Wars en ordre de préférence est un jeu périlleux, surtout quand on le fait un 4 mai, jour de célébration pour les adeptes de la saga. Il existe une petite probabilité de se faire lancer des fleurs, mais surtout de recevoir un pot à la tête.

• À lire aussi: 5 raisons d'acheter LEGO Star Wars: The Skywalker Saga [critique]

• À lire aussi: May the Fourth: la STM rebaptise ses stations en l'honneur de Star Wars

Mais que voulez-vous, on a le goût du risque chez Pèse sur start! Et parce qu’on aime lancer des discussions enflammées sur la Toile, on vous présente, en ce May the Fourth, notre palmarès des films de la célèbre franchise de George Lucas, classés du pire au meilleur.

Le tout est grandement subjectif; notre top n’est sûrement pas le même que le vôtre, mais où serait le plaisir si l'on était toujours d’accord sur tout? Tant que l’on s’entend sur l’importance capitale de regarder Star Wars Holiday Special au moins une fois dans sa vie, tout est beau.

Bref, voici notre classement des Star Wars, du pire au meilleur:

11) Star Wars: Episode II – Attack of the Clones  

Disons-le comme ça vient: Attack of the Clones est un film incroyablement ennuyeux. Si The Phantom Menace avait au moins le mérite de venir jeter les bases de l’histoire d’Anakin – de façon plus ou moins réussie, certes –, l’Épisode II, lui, ne raconte pas grand-chose qui fait avancer la saga des Skywalker. C’est principalement de la poutine politique, avec une petite salade de chou de romance interdite sur le côté. Au moins, ça nous a permis d’apprendre qu’Anakin n’aimait pas le sable.

10) Star Wars Holiday Special  

Une heure et quarante minutes de (très, très) grand n’importe quoi; un spécial télé tellement mauvais qu’il en devient meilleur qu’Attack of the Clones. Soyons francs, c’est une réelle épreuve de passer au travers du Star Wars Holiday Special, mais vous en garderez des souvenirs pour toujours. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire! À moins que vous aimiez tout particulièrement les Wookiees qui grognent pendant de longues minutes...

9) Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker  

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, comme disait l’autre. Et c’est tout particulièrement le cas lorsqu’on a le mandat de clore non seulement une trilogie, mais aussi l’une des plus marquantes sagas de l’histoire du cinéma. En ce sens, The Rise of Skywalker est avant tout décevant. Décevant, car il recycle encore et encore de vieilles idées. Décevant, car il ne rend pas justice à des personnages qu’on a appris à aimer. Et décevant, tout particulièrement, car le film essaie de faire plaisir aux adeptes au lieu de présenter une conclusion qui fait sens. Dommage.

8) Star Wars: Episode I – The Phantom Menace  

Aussi bien le préciser tout de suite, The Phantom Menace pourrait être un peu plus haut si ce n’était pas de Jar Jar Binks. Le scénario du premier antépisode est ridicule, plusieurs de ses personnages ont l’air d’avoir été essentiellement conçus pour vendre des jouets, et la réalisation de George Lucas est... comment dire... très George Lucas. Cela dit, il y a quelque chose de précieux à découvrir un jeune Anakin, bien avant les perversions du côté obscur, et à être témoin des premiers coups de sabre laser d’Obi-Wan. Et comment se tromper avec une distribution qui comprend Natalie Portman, Liam Neeson et Ewan McGregor? Mais bon, Jar Jar Binks vient tout gâcher...

7) Star Wars: Episode VIII – The Last Jedi  

The Last Jedi a beaucoup fait jaser à sa sortie, s’attirant les foudres de certains adeptes. Pourquoi? Si vous voulez notre avis, c’est parce que le film prend des risques et qu’il n’hésite pas à sortir des sentiers battus, à la différence des deux autres volets de la plus récente trilogie. Parfois ça fonctionne, parfois moins, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé d’apporter un regard différent à la franchise. La façon de ramener Luke à l’avant-plan, avec un paquet de zones d’ombre, est notamment bien intéressante. Ultimement, toutefois, The Last Jedi n’est pas le Star Wars le plus mémorable. Ça en est un de milieu de peloton.

6) Star Wars: Episode III – Revenge of the Sith  

Comment oser mettre si haut un des trois antépisodes de Lucas? Oui, je sais, c’est audacieux. Mais même si Revenge of the Sith est très loin d’être le long-métrage du siècle, c’est ici que l’on voit Darth Vader prendre vie, la tragédie qui entoure la naissance des jumeaux Skywalker, de même qu’un sacré combat entre Anakin et Obi-Wan. Le film a ses défauts, mais c’est tout de même une conclusion satisfaisante à la trilogie... surtout après deux premiers volets assez ordinaires merci.

5) Star Wars: Episode VII – The Force Awakens  

Pardonnez le terme en anglais, mais The Force Awakens est le paroxysme du fan service, où tout est mis en oeuvre pour faire plaisir aux adeptes de la première heure de Star Wars. Et, bien que ce soit maladroit dans The Rise of Skywalker, ici, on n’a pas vraiment le choix de tomber sous le charme, car on retrouve Han Solo, Leia, C-3PO, Chewbacca et, très brièvement, Luke. Effectivement, le scénario propose (encore) du réchauffé, mais, dans l’ensemble, le long-métrage est bien fait, il a du rythme et il s’avère grandement satisfaisant. Un plaisir coupable, ou presque.

4) Star Wars: Episode VI – Return of the Jedi  

La grande conclusion de la saga originale est chargée en scènes mythiques et se veut un incroyable divertissement. Le meilleur des trois premiers films? Quand même pas. Il n’y a pas les révélations et le ton d’Empire Strikes Back ni l’émerveillement de découvrir l’univers de George Lucas pour la première fois dans A New Hope. Cependant, avec du recul, Return of the Jedi demeure un classique, pour sa finale explosive et pour l’héritage qu’il a laissé dans la culture populaire.

3) Rogue One: A Star Wars Story  

Si The Last Jedi a voulu faire différent tout en restant – relativement – dans le ton de la franchise, Rogue One, pour sa part, a pratiquement tout jeté par la fenêtre. Et quel résultat ça a donné: un film sombre, qui a certainement l’âme d’un Star Wars, mais avec une énergie et une vision renouvelées. Une aventure qui s’intègre parfaitement bien dans l’arc principal de Star Wars et qui a possiblement pavé la voie au succès de Mandalorian quelques années plus tard.

2) Star Wars: Episode IV – A New Hope  

Pour donner vie à une franchise aussi gigantesque et riche que celle de Star Wars, il fallait bien que le premier volet de la saga ait quelque chose d'unique. Malgré ses petites lacunes ici et là, A New Hope est un film magique qui continue d’étonnamment bien vieillir 45 ans après sa sortie. En ce sens, le premier Star Wars ne se contente pas de jeter du bout des doigts les bases d’un scénario plus large, il nous lance tête première dans l’histoire de Luke et cultive notre attention durant deux heures. Et ce, qu’on le voie pour la première ou la quinzième fois.

1) Star Wars: Episode V – The Empire Strikes Back  

Après un premier film féérique, Star Wars est passé du côté obscur avec The Empire Strikes Back, qui se révèle un long-métrage beaucoup plus sombre, mais aussi bien plus nuancé que son prédécesseur. Quelque part à l’opposé le plus complet d’Attack of the Clones, chaque minute de l’Épisode V est pertinente, car le film nous trimballe d’une révélation à l’autre. Y a-t-il un moment plus iconique au cinéma que Darth Vader révélant à Luke qu’il est son père? Et y a-t-il un Star Wars plus iconique que The Empire Strikes Back? Deux questions auxquelles on peut répondre de la même façon.

* Mais où est Solo? Il n’y est pas parce que l’auteur de ces lignes ne l’a tout simplement pas vu! Tirez-en les conclusions que vous voulez...


AUSSI SUR PÈSE SUR START  

s

s

Sur le même sujet