5 raisons pour lesquelles Splatoon 3 est plus qu'une simple suite [Critique] | Pèse sur start
/critiques

5 raisons pour lesquelles Splatoon 3 est plus qu'une simple suite [Critique]

Image principale de l'article Voici notre critique de Splatoon 3
Nintendo

Splatoon 3 est sorti le 9 septembre et Pèse sur Start a eu l’occasion d’explorer le nouvel opus de la franchise de fond en comble. Après 7 jours de test rigoureux, voici ce qu’on en pense. 

• À lire aussi: Essai de The Last of Us Part 1: mon jeu préféré, encore meilleur

• À lire aussi: Two Point Campus est-il aussi bon que Two Point Hospital? [CRITIQUE]

Jeu plus vivant

À première vue, on pourrait se dire que peu de choses ont changé visuellement entre Splatoon 2 et Splatoon 3. Cependant, une fois en ville, on se rend compte que Splatoon 3 a beaucoup plus à offrir. La ville est vivante et remplie de petits recoins à explorer, ce qui rend l’expérience de jeu plus immersive. Bien évidemment, les boutiques peuvent être accédées via le menu du jeu si l’immersion vous importe peu, et c’est correct aussi! 

Capture d'écran Nintendo

Ceux qui aiment les jeux de combat multijoueur ne pourront ignorer le plaisir une fois en ligne. Les parties rapides contre les joueurs sont toujours aussi amusantes et fluides. De plus, la rotation des cartes qui changent aux deux heures permet de rendre le jeu moins répétitif, encore mieux depuis l'ajout des nouvelles cartes: Scorch Gorge, Eeltail Alley, Hagglefish Market, Undertow Spillyway et Mincemeat Metalwork.

Capture d'écran Nintendo

Expérience plus personnalisée

Le troisième jeu Splatoon approche l’aspect de personnalisation de façon différente. Bien sûr, il y a des vêtements et des armes pour notre personnage, qu’on peut se procurer au fur et à mesure qu’on amasse des sous et qu’on gravit les niveaux, mais il y a aussi deux nouvelles formes de personnalisation.

On peut désormais afficher son nom dans le jeu avec des bannières qu’on débloque en jouant, et même avoir un titre personnalisable. C’est un peu comme une carte de visite que les joueurs voient avant de débuter le match.

Capture d'écran Nintendo

Splatoon 3 introduit aussi les casiers. À première vue, ça peut sembler niaiseux et tout à fait inutile. Je vous l’accorde, ça n’ajoute rien à la performance en jeu. Le casier agit plus comme une vitrine pour montrer les objets de collection qu'on a amassés à nos amis et aux joueurs qu’on croise en ligne. Ça ajoute un petit quelque chose, et sans s'en rendre compte, on est content lorsqu'on amasse un nouvel objet à exposer. Ces objets peuvent provenir du magasin général ou peuvent être dénichés dans l’aventure solo.  

Aventure solo grandement améliorée et amusante

Parlons-en d’ailleurs du mode solo! Bien que Splatoon 3 soit principalement un jeu multijoueur, j’ai passé au moins 50% de mon temps dans mode Histoire. L'aventure solo améliore l'expérience du joueur en ajoutant une toute nouvelle zone remplie de défis et d'objets cachés. 

Capture d'écran Nintendo

On pourrait presque dire que ce mode est un jeu en soi, qui combine des éléments du jeu de tir, casse-tête et RPG. Le mode solo offre un excellent équilibre entre les missions, les niveaux qui veulent visiblement nous apprendre à mieux manier les nouvelles armes et les combats de boss vraiment amusants. Des heures de plaisir assurées!

Salmon Run

Le retour du mode horde Salmon Run amène les joueurs à coopérer et s’unir, et ça change un peu la façon de jouer à Splatoon 3. En faisant équipe avec des amis ou des joueurs aléatoires, on doit survivre à trois vagues d’ennemis et de boss Salmonids. Bien que ce soit difficile de perdre dans ce mode, ne pas savoir quelle arme nous sera attribuée et quels boss on va affronter rend le jeu tout de même amusant! 

Capture d'écran Nintendo Switch

Table Turf Battle: un jeu dans un jeu

Avec le mode solo, Table Turf Battle est l’autre mode qui risque de «manger» votre temps de jeu. Les vieux joueurs se rappelleront peut-être de Tetra Master dans Final Fantasy 9 et du nombre d’heures qu’ils ont dépensé dans cet innocent petit jeu de cartes intégré au jeu. Table Turf Battle rappelle en quelque sorte cette même expérience. 

On a beau vouloir s'arrêter, on se dit toujours qu’une dernière partie ne fera pas de mal. En plus, des paquets de cartes aléatoires nous sont décernés quand on y joue et quand on explore le mode solo. Ces paquets de type «booster» permettent ensuite de modifier le deck en main et d'en bâtir de meilleurs. Essayer Table Turf Battle, c’est l’adopter!

Capture d'écran Nintendo

On court l’acheter ou on attend les soldes? 

Bien que le jeu soit amusant, il n’est tout de même pas parfait. Au moment de notre test, Splatoon 3 éprouvait des problèmes de connexion et ceux-ci causaient l’arrêt des matchs abruptement. Nintendo a toutefois déployé la mise à jour 1.1.1 dans laquelle une correction aurait été apportée aux erreurs de connexion. 

Autre chose qu’on déplore, c’est ne pas pouvoir annuler un matchmaking en cours, nous obligeant à fermer le jeu pour ce faire. Puis finalement, lorsqu’on veut jouer avec un ou des amis, l’option qui envoie une invitation à ceux-ci ne semble pas afficher d’alerte sur l’écran des amis en ligne. Il faut donc communiquer avec eux d'une autre façon pour leur faire savoir qu'on veut les inviter. On espère que ça sera corrigé dans une prochaine mise à jour. 

Ces petits bémols ne changent pas notre avis sur Splatoon 3. Le jeu est un nouvel incontournable pour ceux qui aiment les jeux multijoueurs et qui ont la Nintendo Switch. En plus d’être amusant, Splatoon 3 est un produit de qualité grâce ses couleurs, son style graphique et sa musique, et plaira aux jeunes et aux adultes. De plus, comme les Splatoon antérieures, Nintendo organise régulièrement des événements Splatfest qui durent plusieurs jours et qui réunissent les joueurs de façon originale. De quoi se tenir occupé pendant de longues heures, ce qui en vaut amplement le 79,99 $ qu'on déboursera.

Splatoon 3

Exclusivement offert sur Nintendo Switch

*Les prix peuvent changer sans préavis.


AUSSI SUR PÈSE SUR START

s

s

s