Batman Forever: contraint par la «batsuit», Val Kilmer était «isolé» pendant le tournage | Pèse sur start
/news

Batman Forever: contraint par la «batsuit», Val Kilmer était «isolé» pendant le tournage

Val Kilmer dans Batman Forever
Photo courtoisie

Val Kilmer dans Batman Forever

Val Kilmer était excité de décrocher le rôle du justicier masqué dans Batman Forever, mais il affirme aujourd’hui qu’il a vite déchanté, notamment en raison des limitations imposées par le costume du superhéros.

• À lire aussi: Batman: Steve Martin et Chevy Chase ont été considérés pour jouer le rôle

• À lire aussi: George Clooney: regarder Batman et Robin le rend «physiquement malade»

Dans le nouveau documentaire Val d’Amazon Prime, qui raconte sa vie, sa carrière et sa bataille contre le cancer de la gorge, l’acteur se rappelle sa participation au film de 1995, à travers un texte lu par son fils Jack.

Il raconte notamment avoir «accepté le rôle sans même lire le scénario». «Selon les standards d’Hollywood, Batman est le rôle principal ultime et un rêve qui se réalise», souligne-t-il.

Cependant, le rêve en question n’a pas duré pour Val Kilmer sur le plateau de Batman Forever, tant il était difficile de travailler en portant la batsuit.

«Peu importe l’excitation enfantine que j’avais avant de commencer, celle-ci a été pulvérisée par la réalité de la batsuit. Quand vous la portez, vous pouvez à peine bouger et les gens doivent vous aider à vous lever et vous asseoir», confie Kilmer.

L’acteur américain s’est aussi plaint du sentiment d’isolement qui venait avec le costume rigide du Chevalier noir.

«Aussi, vous ne pouvez rien entendre et, après un moment, les gens arrêtent de vous parler, ça vous isole vraiment. Je devais lutter pour offrir une performance au-delà du costume, et c’était frustrant, jusqu’à ce que je réalise que mon rôle dans le film n’était que de me présenter et de me tenir où on me disait», se désole-t-il.

«Peu importe ce que je faisais, ça ne changeait rien. J’ai donc essayé d’être comme un acteur dans un roman-savon. La façon dont je me retournais vers Nicole... Allez compter le nombre de fois que je mettais mes mains sur mes hanches», ajoute-t-il, soulignant que ses collègues avec des costumes moins restrictifs, comme Tommy Lee Jones et Jim Carrey, avaient réussi à livrer de grandes performances.

À VOIR AUSSI 

s

s

s

Sur le même sujet