Nintendo soulève la colère des joueurs en annonçant la fermeture de l’eShop sur Wii U et 3DS | Pèse sur start
/video-games/nintendo

Nintendo soulève la colère des joueurs en annonçant la fermeture de l’eShop sur Wii U et 3DS

La Nintendo 3DS présentée quelques mois avant son lancement
AFP

La Nintendo 3DS présentée quelques mois avant son lancement

Nintendo a soulevé l’ire de bien des joueurs mardi en annonçant la fermeture prochaine de sa boutique de jeux numériques sur la 3DS et la Wii U en 2023.

• À lire aussi: Nintendo Switch Sports: la suite de Wii Sports arrive enfin sur la console [VIDÉO]

• À lire aussi: Toutes les annonces faites au Nintendo Direct du 9 février

Dans un billet publié dans la section «soutien» de son site Web, l’entreprise précise qu’il ne sera ainsi plus possible dès la fin du mois de mars 2023 de faire des achats sur le Nintendo eShop de la 3DS et de la Wii U. On ne pourra également plus télécharger de contenu gratuit ou de démos sur les deux consoles passé la date butoir.

De plus, de premières mesures restrictives seront mises en place dès cette année pour ouvrir la voie à l’éventuelle fermeture. Ainsi, dès le 23 mai 2022, il ne sera plus possible d’utiliser une carte de crédit pour ajouter des fonds à son compte Nintendo eShop sur 3DS ou Wii U. Puis, à partir du 29 août, il ne sera pas non plus possible d’ajouter des fonds en utilisant une carte-cadeau Nintendo eShop.

Heureusement, en ce qui concerne les jeux numériques et DLC de 3DS et Wii U appartenant déjà aux joueurs, il sera toujours possible de les télécharger, de les mettre à jour et de jouer en ligne après mars 2023, et ce, «dans un avenir prévisible».

Ce n’est pas la première fermeture du genre pour Nintendo, qui avait réservé le même sort en 2019 à la chaîne Wii Shop sur la console du même nom.

Onze ans après la sortie de la Nintendo 3DS et dix ans après celle de la Wii U, le géant du divertissement justifie sa décision en soulignant que cela «fait partie du cycle de vie naturel pour n’importe quelle gamme de produits, alors qu’elle devient moins utilisée par les consommateurs avec le temps».

Des critiques et beaucoup de cynisme 

Sans grande surprise, l’annonce n’a pas tellement été bien accueillie par bien des fans, qui ont pris d’assaut les réseaux sociaux de la firme pour décrier la décision, que bon nombre de joueurs voient comme une grande menace à la disponibilité et la pérennité de plusieurs jeux qui se retrouvent difficilement (ou tout simplement pas) ailleurs.

Certains ont aussi souligné, avec raison, que cette fermeture allait signer la fin de la Virtual Console de Nintendo, qui se retrouvait sur la Wii, Wii U et 3DS et permettait d’acheter à la pièce des jeux classiques parus sur des consoles précédentes de Nintendo.

La compagnie japonaise a momentanément répondu à ce point sur la foire aux questions (FAQ) de son site, redirigeant les joueurs vers son service payant Nintendo Switch Online, qui offre sur la Switch une collection de titres NES et SNES, de même que de Nintendo 64 et Sega Genesis, moyennant un supplément.

«Pour le moment, nous n’avons pas de plan pour offrir du contenu classique d’une autre façon», pouvait-on lire dans le message. La section à ce sujet sur la FAQ a toutefois été effacée par la suite par Nintendo pour des raisons inconnues.

Des internautes ont néanmoins immortalisé le passage avant de le partager sur Twitter.

Sous le tweet annonçant la nouvelle de la fermeture du Nintendo eShop sur Wii U et 3DS, les adeptes déçus de la marque n’ont d’ailleurs pas non plus manqué l’occasion de faire part de leur désapprobation et de partager bien des mèmes gorgés de cynisme.

Reste maintenant à voir si Nintendo reculera sur sa décision devant cette grogne de la part des joueurs, un peu comme l’avait fait PlayStation l’an dernier. À connaître l’historique de l’entreprise, les chances d’une marche arrière semblent cependant assez minces.


AUSSI SUR PÈSE SUR START

s

s

s

Sur le même sujet