Black Widow: travailler avec Scarlett Johansson était «un pur bonheur», affirme Florence Pugh | Pèse sur start
/news

Black Widow: travailler avec Scarlett Johansson était «un pur bonheur», affirme Florence Pugh

Florence Pugh et Scarlett Johansson
Capture d'écran YouTube

Florence Pugh et Scarlett Johansson

Florence Pugh a félicité sa partenaire de Black Widow Scarlett Johansson pour avoir rendu son entrée dans l'univers cinématographique Marvel (MCU) «tellement plus facile».

• À lire aussi: Black Widow: le mari de Scarlett Johansson avait peur de se faire «spoiler»

• À lire aussi: Marvel: Scarlett Johansson heureuse que Black Widow soit moins sexualisée qu'auparavant

Dans le prochain film Marvel, Scarlett Johansson reprend son rôle de Natasha Romanoff, alias Black Widow, un personnage qu'elle incarne depuis plus de 10 ans, tandis que Florence Pugh fait ses débuts dans le MCU dans la peau de l'espionne Yelena Belova. S'exprimant lors de la première mondiale de Black Widow à Londres mardi soir, elle a expliqué au public que sa partenaire l'avait chaleureusement accueillie.

«Concernant le travail avec Scarlett, chaque jour était un pur bonheur, a-t-elle lancé. Je n'aurais pu demander une meilleure partenaire de travail, et toute mon entrée dans le MCU et mon accueil dans le MCU ont été tellement plus faciles grâce à elle, et il n'y a pas eu un jour sur le plateau où je n'ai pas passé de bons moments avec elle, alors j'espère que ça se verra [dans le film]. Je l'ai vu quand je l’ai regardé.»

Pugh a déclaré que rejoindre le monde de superhéros était une «évidence» pour elle, mais qu'elle avait rapidement ressenti de la pression, car elle voulait offrir une interprétation parfaite de Yelena.

«Dès que j'ai rejoint le projet, je me suis dit: “Oh, mon Dieu, maintenant j'ai beaucoup de préparation à faire, et maintenant j'ai beaucoup de travail à faire.” Je sais qu'il y a beaucoup de fans pour qui ce personnage signifie quelque chose, et j'espère que j'étais le bon choix. J'attends ce jour depuis très longtemps, et j'espère que vous appréciez ce que nous avons fait avec le film», a-t-elle précisé.

Le film devait initialement paraître l'année dernière, mais il avait été reporté jusqu'à la réouverture des cinémas à la suite de la pandémie de COVID-19. Ce faisant, Florence Pugh a remercié les fans pour leur patience.

«Je suis consciente que c'est pénible qu'il ne soit pas sorti quand vous le vouliez, et j'apprécie cela. Mais j'apprécie aussi vraiment ce que Marvel et Disney ont accompli et le fait qu'ils aient attendu, car c'est un film très important, le sujet est important, le fait que ce soit le film de Scarlett, le fait que ce soit le film de son personnage Natasha Romanoff. Je suis vraiment reconnaissante que nous puissions le regarder sur grand écran», a-t-elle déclaré.

Scarlett Johansson a dû courtiser Cate Shortland pour qu'elle réalise Black Widow 

Dans un autre ordre d’idées, Scarlett Johansson a expliqué qu’elle avait dû «faire la cour» à la cinéaste Cate Shortland afin qu'elle réalise Black Widow, alors qu'elle n'avait réalisé que trois films indépendants avant d'être approchée par Marvel pour le film centré sur le personnage de l'actrice.

«J'ai dit à mon gérant: “Il n'y a pas moyen que je fasse ce film, et je ne sais pas pourquoi ils me demandent. C'est dingue”», a dévoilé Shortland à Variety.

«Ça a toujours été Cate pour moi, depuis le début. C'était très important, à mon sens, que la personne qui réalise ce film ait auparavant réalisé un chef-d'œuvre, et quelques bons films. Un chef-d'œuvre, vous savez? Et je pense que Lore en est presque un. C'est un film parfait», a ajouté Scarlett Johansson, évoquant le deuxième film de Cate Shortland.

C'est ainsi que la comédienne a contacté la réalisatrice et a tenté de la convaincre qu'elle était la personne parfaite pour se charger du projet. Un défi «très dur», mais qui a finalement abouti à une réunion Zoom... dans laquelle elles n'ont finalement pas parlé du projet.

«On se testait. Elle m'a dit à quel point elle avait aimé certains de mes films, et je lui ai dit que j'avais aimé certaines de ses performances. C'était comme faire la cour. Puis on a parlé de nos chansons favorites, de ce qu'on aime», a expliqué la cinéaste.

Une cour qui finalement aura porté ses fruits, Cate Shortland acceptant de rencontrer les patrons de Marvel.

«J'étais contente de pouvoir raconter une histoire vraiment personnelle, intime, au milieu de toute cette beauté et de tout ce spectacle. Quand j'ai vraiment décidé de le faire, je me suis dit que je le ferais à 150%. C'était étrange. Je suis très heureuse de l'avoir fait, c'était fabuleux de travailler avec les acteurs, les producteurs, d'apporter cette vulnérabilité et cette dureté dans un univers si massif», a-t-elle conclu.

Black Widow sortira le 9 juillet en salles et sur Disney+.

À VOIR AUSSI 

s

s

s

Sur le même sujet