Industries du jeu vidéo et du divertissement: voici les nombreux impacts de la COVID-19 | Pèse sur start
/news

Industries du jeu vidéo et du divertissement: voici les nombreux impacts de la COVID-19

s

Même si le coronavirus ne vous a pas infecté personnellement, celui-ci laisse irrémédiablement sa trace sur votre quotidien, en raison notamment des mesures de précaution actuelles.  

Plus de trois mois après son entrée en scène, la COVID-19 continue de chambouler les plans (et les économies) de tout un chacun... et le monde du divertissement n’y échappe pas non plus.       

Notamment dans l’industrie du jeu vidéo, on ne compte plus les annulations, reports et absences remarquées lors de grands événements.       

Sans l’ombre d’un doute, l’impact du coronavirus est majeur pour les développeurs, éditeurs, organisateurs et, au final, vous aussi, les joueuses et les joueurs.       

Photo AFP

Prenons donc le temps de tracer un petit bilan des «victimes» de la COVID-19 au sein de l’univers du jeu vidéo et, plus largement, du divertissement.       

C’est à la fois étonnant, triste et désolant. Au final, cependant, c'est pour le bien commun.  

  

L’E3 2020 a été annulé.  

L’événement, initialement prévu du 9 au 11 juin à Los Angeles, ne sera pas reporté. Voilà un coup dur pour plusieurs studios qui voulaient y faire des annonces importantes.       

La Game Developers Conference (GDC) a été remise à un moment ultérieur.   

On l’attendait à la fin mars à San Francisco, elle n’aura finalement pas lieu... À la place, différentes conférences virtuelles seront organisées.      

Plusieurs gros joueurs se sont absentés de Pax East.      

Sony et Facebook ont notamment déclaré forfait et refusé d’envoyer leurs équipes à Boston à la fin février pour Pax East.       

Le festival South by Southwest (SXSW) a été annulé.  

Le rendez-vous d’Austin, au Texas, est surtout réputé pour ses volets musicaux et cinématographiques, mais on y a fait, par le passé, différentes annonces gaming intéressantes. Ça n’arrivera pas cette année.       

Plusieurs événements e-sport ont été annulés ou reportés un peu partout dans le monde.       

À l’image de différentes compétitions sportives, les rassemblements e-sport n’échappent pas aux précautions prises aux quatre coins de la planète face à la COVID-19.       

La sortie du TurboGrafx-16 Mini a été retardée.  

Les fabricants et centres d’expéditions en Chine sont durement affectés par l’épidémie du coronavirus, incluant ceux impliqués dans la conception de la mini-console de Konami. Quand pourra-t-on l’avoir en main? Ça reste maintenant à voir.       

La parution d’Outer Worlds sur la Nintendo Switch a été remise à plus tard.      

L’équipe qui s’occupe de l’adaptation du jeu sur la Switch est basée en Chine... Pour la sécurité de ses employés, il faudra donc attendre à plus tard avant de jouer à The Outer Worlds sur la console de Nintendo.       

La sortie du prochain James Bond a été repoussée de plusieurs mois.  

No Time to Die arrivera sur les écrans en novembre plutôt qu’en avril. La raison évoquée? Les craintes liées à la pandémie du coronavirus.  

La parution au cinéma d'A Quiet Place 2 est retardée indéfiniment.  

Voir cette publication sur Instagram

AQuietPlacePart2...Take2

Une publication partagée par John Krasinski (@johnkrasinski) le

Le réalisateur John Krasinski soutient que son film se doit d’être vu «tous ensemble» et compte tenu des circonstances récentes, il juge que «ce n’est clairement pas le moment idéal pour faire cela».  

La livraison de certains produits Nintendo au Japon a été retardée.       

Pour le moment, les chaînes de distribution européenne et nord-américaine ne sont pas affectées, selon ce que Nintendo a indiqué à IGN en février. Sauf que...       

Le jeu d'entraînement de Nintendo Ring Fit Adventure est en rupture de stock partout.  

Autant chez Amazon, Best Buy, EB Games, Walmart que La Source, vous ne le trouverez malheureusement pas.  

Disneyland ferme ses portes par mesure préventive.  

Mickey et Minnie posent devant un château de Disneyland, en Californie, en des temps plus heureux.

Photo AFP

Mickey et Minnie posent devant un château de Disneyland, en Californie, en des temps plus heureux.

Il y aura un peu moins de magie en Californie, au cours des prochaines semaines, en raison de la pandémie de la COVID-19, alors que Disneyland fermera ses portes par mesure préventive.

Sur le même sujet

Commentaires